AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

it can't be you, you're fucking dead (seena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: it can't be you, you're fucking dead (seena) Lun 25 Jan - 12:10

it can't be you, you're fucking dead
Quand on perd quelqu'un, il n'y a rien que l'on puisse faire.
Devant son écran d'ordinateur, il admire une photo de lui et Siobhàn avec une nostalgie inhabituelle. L'envie de lui envoyer un SMS, ou simplement de tomber sur son répondeur pour entendre sa voix. C'est trop tôt, il n'a pas encore fait le deuil de ce qu'ils ne seront jamais. S'il ouvre son cœur aujourd'hui, ils ne seront plus jamais eu et ne retrouveront pas le confort de leurs petite bulle. La porte qui claque, à cette heure, c'est plutôt étonnant. Ses sourcils se froncent alors qu'il éteint sa musique pour rejoindre le rez de chaussé. Des pas boueux sur le seuil de l'entrée éveillent un peu plus sa curiosité alors qu'il aperçoit une silhouette fine et élancée un peu plus loin. « Bex ? C'est toi ? » Il a l'impression de ne pas la reconnaitre, mais qui d'autre ? Il avance d'un pas. Un volte face hurlant. Ce n'est pas Rebecca. Dans le fond il le savait bien, il aurait juste préféré. Il scrute son visage, un qu'il n'a jamais vu avant et pourtant, la chaleur qui inonde son cœur le laisse penser qu'il connait cette fille aux allures de sauvageonnes. Son cœur s'emballe alors qu'il pense avoir affaire à une cambrioleuse. « Qu'est ce que vous foutez là ? » ajoute t-il. Elle tient quelque chose en main, une photo ? L'un des nombreux souvenirs qui hantent la maison, Seena, l'enfant maudite, celle qui a laissé un goût amer dans l'existence de tous les Murphy après sa disparition. Des photos comme celle ci, elle pourra en trouver dans toute la maisonnée. Un deuil qui n'a pu être fait. Si seulement ils avaient trouvés un corps. Parce que oui, il en est persuadé, sa sœur, comme tous ces enfants sont morts, sans exception aucune. Et plus tôt ces parents admettront cette vérité, plus tôt ils arriveront à aller de l'avant. Plutôt que de vivre dans un passé révolu. Interloqué, il reprend: « Je vais vous demandez de poser ça et partir. » Ca lui apprendre à ne pas fermer ses portes à clés tiens. Le voilà bien embêté maintenant. Une folle furieuse au beau milieu de son entrée. Une personne dont le mutisme commence très sérieusement à l’inquiéter. Il sort son téléphone portable. « Je vais appeler la police. » si seulement ça pouvait achever de la convaincre. Si seulement ça pouvait suffire à la faire fuir. Elle a l'air tellement paumée. Quelques égratignures sur le corps, elle tremblote. Flippant, c'est peut être un hôpital finalement qu'il devrait joindre. Il avale sa salive avec difficultés, face à un fantôme de ce passé qu'il n'a pas reconnu, qu'il ne pensait jamais croiser de son existence. Elle n'a vraiment pas l'air d'aller bien, son désespoir hurlant envahie l'atmosphère devenue lourde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seena Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 14
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: it can't be you, you're fucking dead (seena) Lun 25 Jan - 23:00

it can't be you, you're fucking dead
uc
elle observe l'immeuble, seena. les murs qui s'assemblent, qui se ressemblent sans cesse. elle traîne ses pieds contre le bitume, dans des baskets bien trop grandes. bien trop propres pour elle. elle tourne en rond, hésitante. elle pensait se souvenir de la maison de son enfance. elle pensait que les souvenirs referaient surface une fois dehors. pourtant, elle est là. on lui a dit que c'était ici. qu'il n'y avait pas d'erreur. les souvenirs engloutis. les souvenirs disparus.

les gens sont étranges. elle les observe. ils la dévisagent. l'angoisse qui s'insinue doucement. l'angoisse qui tord le ventre. alors elle s'élance enfin. vers l'inconnu qu'elle devrait connaître. vers cette famille qu'elle voudrait ne pas avoir oublié. les visages qui se sont ternis dans sa mémoire. la folie qui a volé l'innocence. la porte qu'elle pousse du bout des doigts, craintive. la peur qui fait résonne dans sa poitrine. qu'a-t'elle donc a y perdre ? tout et rien à la fois. elle n'est rien, seena. l'homme lui a tout pris. il ne reste que cette famille dont elle ne connaît plus rien. elle entre sans bruit, seena. elle a l'art de la discrétion, l'art de ne pas se faire entendre pour se faire oublier. la porte qu'elle repousse pour la fermer. un peu trop vite. un peu trop fort. le claquement qui la fait sursauter, mais bien moins que la voix. « Bex ? C'est toi ? » elle cherche la source de la voix, la panique qui se lit dans son visage. son regard fait le tour de la pièce, rapide et craintif. jusqu'à se faire distraire par des images étranges d'une gamine qu'elle semble reconnaître. l'esprit qui vagabonde déjà et la voix qu'elle oublie. l'esprit détracté, obnubilé. seena attrape le cadre du bout des doigts, observe la gamine au large sourire. c'est elle. elle le sait, maintenant. elle ne sait plus quand, elle ne sait plus où mais pourtant, elle pense se reconnaître. elle était si petite, si loin de ce corps étrange qu'elle se trimbale aujourd'hui. ce corps trop grand, trop abîmé, parfois trop encombrant. « Qu'est ce que vous foutez là ? » le regard qu'elle décroche de la photo pour le poser sur le jeune homme. aussi intriguée que curieuse. l'homme qu'elle ne reconnaît pas. pas du tout. « Je vais vous demandez de poser ça et partir. » elle fronce les sourcils, perplexe. elle est chez elle, non ? instinctivement, ses doigts frêles serrent la photographie un peu plus fort. pourtant, elle ne le reconnaît pas et le doute s'immisce. est-elle bien chez elle, malgré tout ? « Je vais appeler la police. » ses pupilles troublées se posent sur l'engin qu'il tient à la main. étrange bout de plastique qui l'intrigue. ce n'est pas le premier qu'elle voit depuis sa libération mais personne n'a pris la peine de répondre à son regard inquisiteur.

les secondes qui défilent et l'esprit qui ne sait pas tenir en place. elle observe l'homme, les photos et les murs. tant d'informations nouvelles qu'elle peine à digérer. elle sent l'homme qui s'impatiente et la crainte qui grandit en elle. et s'il la met dehors ? et si le fou venait à la retrouver ? son cœur se serre à l'idée et l'envie de vomir fait surface, soudainement. elle sent le cadre dans ses mains tremblantes et la respiration qu'elle retient pour ne pas paniquer. elle ne peut pas partir. plus maintenant. elle est sûre que son bourreau la cherche. alors elle doit rester là, coûte que coûte.

le cadre qu'elle finit par lui montrer, perdue « c'est moi... » la phrase qui sort finalement, pleine d'hésitation. autant une question qu'une affirmation. seena ne le reconnaît pas, lui. mais les photos qui décorent les murs la poussent à croire qu'il la connaît, lui. « c'est seena. » son ton s'affirme légèrement. elle le sait, ça. le prénom qu'elle a gardé, qu'elle n'a pas oublié. comme une ancre pour ne pas se noyer. sa seule certitude dans cet enfer. et ça, personne ne lui fera oublier.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: it can't be you, you're fucking dead (seena) Mar 26 Jan - 12:37

it can't be you, you're fucking dead
Quand on perd quelqu'un, il n'y a rien que l'on puisse faire.
Méfiant, Eoghan l'a toujours été, tout le monde en ville à vrai dire, avec un taré qui enlève les jeunes enfants, rien de très étonnant. La prudence est un mot ancré dans son vocabulaire, imaginez qu'il lui soit arrivé quelque chose au fil des années, ses parents n'auraient pas survécus au drame. Quoi que, il lui arrive de se demander s'ils s'en rendraient même compte. Toutes ses années à faire semblant. Semblant de se réjouir d'une nouvelle œuvre de la gamine accroché au mur. Semblant de ressentir quelque chose pour cette sœur qu'il n'a jamais connu. Simplement pour leurs faire plaisir. Pas un jour sans douleur. Pas une nuit sans entendre sa mère se réveiller après un cauchemar et pleurer toutes les larmes de son corps. On ne sort pas indemne d'un tel voyage, encore moins meilleur ni plus fort. C'est une connerie immense que de croire que les épreuve nous rendent plus forts, en fait, elles nous rendent surtout plus seules. Et puis franchement, croire que les choses arrivent pour une raison, c'est se voiler la face, la faute à pas de chance, le mauvais endroit, le mauvais moment et le destin de cinq personnes changé à jamais. Enfin cinq, c'est si on ne compte que les Murphy. « c'est moi... » Elle montre la photo, comme une évidence. Il le comprend tout de suite. Que cette rencontre bouleversera son existence à jamais. « c'est seena. » Décidément la vie avait choisit de ne rien lui épargner. Il ne veut pas y croire. Il ne peut pas y croire. Ce fantôme qui a plâné au dessus de la maison toutes ses années. « Amusant. » Un déni complet. Imposé par ce qu'il a toujours cru: Seena est morte. Elle n'aurait pas survécu après toutes ses années, impossible. « Laisse moi deviner, c'est Aedan qui t'envoie ? » Il secoue la tête et ajoute: « Quoi qu'une blague d'aussi mauvais goût, c'est peut être Jamie. » Il rit, nerveusement. Une part de lui refuse de voir la vérité en face. Il n'est pas prêt à l'affronter. Pas comme ça. Pas maintenant. Ses yeux sont vides de toutes émotions, à part la crainte. Il déglutit, passant une main dans ses cheveux rebels. Il espèrerait presque qu'elle quitte le masque, se mette à éclater de rire et lui avoue qu'en effet c'est une blague. Seulement il commence doucement à comprendre que ça n'arrivera pas. Son souffle se saccade. Son bras qu'il pince pour vérifier qu'il n'est pas dans un tête à tête avec Morphée. Ses pas chancellent et son corps entier ne répond plus alors qu'il s'accroche comme il peu au mur près de lui. Ses yeux fixent un point dans le vide et il se répète comme à lui même: « Impossible, c'est impossible. » Une hallucination. Il ne voit que ça. Il n'a pourtant abusé d'aucun stupéfiants dans les dernières heures. Il tente de calmer les battement de son cœur, prêt à sortir de son orbite. « T'es pas là, tu peux pas être là. » Elle est morte bordel, Eoghan en était convaincu au plus profond de son être. Sa main desserre l'engin de technologie qui s'écrase au sol dans un bruit sourd. La peur l'envahie, la peur de ce qu'elle représente. Il secoue la tête. Il n'arrive pas à y croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seena Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 14
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: it can't be you, you're fucking dead (seena) Sam 30 Jan - 21:34

it can't be you, you're fucking dead
uc
le regard de seena s'accroche aux murs. il se pose sur les œuvres, sur les nombreuses versions de son visage enfantin. elle est perplexe, seena. un peu perdue. un peu troublée. cette famille qui semble ne pas l'avoir oublié vingt-et ans plus tard. cette famille qui semble l'attendre mais la gamine qui n'est plus. parce qu'elle a changé, seena. le corps qui s'est transformé. l'esprit qui s'est fracassé. le temps qui a filé et l'horreur du monde qu'elle a découvert bien trop vite. elle est loin, la gamine qui riait aux éclats.

tout aurait pu aller. tout aurait pu bien se passer pour seena aujourd'hui. c'était elle qui avait demandé à venir ici. elle qui n'avait pas voulu prévenir sa famille avant de venir ici. étrange idée mais l'esprit qui ne réfléchit plus si bien. qui ne sait plus, le bien du mal. elle aurait dû tomber sur sa famille, telle qu'elle se la rappelait. mais l'homme lui fait face. l'étranger. « amusant. » elle fronce les sourcils, certaine de ne pas trouver la situation amusante. « laisse moi deviner, c'est aedan qui t'envoie ? [...] Quoi qu'une blague d'aussi mauvais goût, c'est peut être Jamie. » elle reste immobile, seena. les doigts qui serrent le cadre en bois. finalement, il a l'air tout aussi perdu qu'elle.  « j'aurais bien aimé que ce soit une blague » un fond de cynisme qui surgit. elle a son caractère, seena. elle aurait voulu la remarque plus piquante, plus mordante mais les mots qui vacillent quand même. elle laisse son regard sur cet inconnu, qui semble réaliser son existence.  « impossible, c'est impossible. » elle-aussi, elle se demande comment cela peut être possible. comment elle a fini par sortir de ce trou, de cet enfer qu'a été sa vie pendant tant d'années. vingt-et-un ans d'horreur. vingt-et-un ans sous terre. à se demander si elle rouvrirait les yeux le lendemain. « t'es pas là, tu peux pas être là. » il semble choqué de la voir, vivante. elle comprend, elle s'était attendue à cela. des années qu'elle se demande si ses parents l'ont oublié. s'ils l'ont cherché ou s'ils la croient morte. elle sait le choc qu'elle pouvait être. mais lui... elle l'avait oublié. ou ne l'avait jamais connu. et elle ne comprend donc pas l'état dans lequel il est. elle observe l'objet qui tombe, presque curieuse. mais c'est la remarque qui sort de ses lèvres, sans réflexion. « si, je suis là. » elle et les relations sociales. la vie avec les autres, les six autres. rien qu'eux et le fou. tant de monde aujourd'hui. trop. elle refuse de dire qu'elle n'est pas là, même si ça n'a aucun sens pour elle. elle est là. elle est en vie. et elle voudrait que plus rien ne l'arrête, que plus rien ne l'empêche d'être en vie. encore moins un inconnu. « et toi, qu'est-ce que tu fais là ? » parce qu'il est chez elle. parce qu'elle ne le connaît pas et qu'elle peine à garder ses émotions. un peu agressive, un peu mordante. mais beaucoup trop troublée. beaucoup trop perdue.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: it can't be you, you're fucking dead (seena) Dim 31 Jan - 20:13

it can't be you, you're fucking dead
Quand on perd quelqu'un, il n'y a rien que l'on puisse faire.
Parfois, Eoghan se demandait jusqu'où ses parents étaient prêt à aller pour guérir de cette absence. Celle d'une enfant qui n'avait pas eu le temps de grandir. Guérir de cette impuissance, de n'avoir rien fait pour protéger cette progéniture qui était la leur. Alors ils avaient trouvé un moyen bien à eux d'apaiser la douleur, ce culte débile, cet autel complètement déraisonnable. Il avait bien essayé de leurs faire comprendre qu'il fallait oublier, aller de l'avant mais ils n'étaient pas prêt à le faire. Ils ne le seraient sans doutes jamais. Pas tant que le corps de Seena ne sera pas retrouvé. Sauf qu'ils n'étaient plus vraiment responsables de leurs vies, des pantins désarticulés. Il avait bien réussi son coup ce malade. Il avait réussi à détruire l'essence même de la famille Murphy qui respirait autrefois le bonheur. « j'aurais bien aimé que ce soit une blague » Soit elle joue très bien la comédie, soit c'est vraiment elle mais... L'esprit d'Eoghan ne parvient pas à se faire à cette idée. Liberté volée. Par lui, par elle d'une certaine façon même s'il ne la blâmerait jamais à voix haute. « si, je suis là. » Elle achève alors de le convaincre. Il se sent vaciller, le coeur en vrac, les idées pas très claires. Des tonnes de questions inondent son esprit embué. « T'es morte putain ! » crie t-il finalement pour se convaincre de cette vérité qu'il a insinué dans son cerveau depuis trop d'années pour que tout soit chamboulé maintenant. Ce retour, il ne l'a jamais prévu dans ses plans. Il ne l'a même jamais imaginé. Il avait plusieurs fois espéré voir un policier débarquer et leurs annoncer qu'ils avaient retrouvé les corps des disparus, gisant dans leurs propres sangs. Que Seena était partie vers un monde meilleur. « et toi, qu'est-ce que tu fais là ? » Elle le sort brutalement de ces pensées, insinuant clairement qu'il n'a pas sa place ici. Ceci dit, elle n'avait pas complètement tort, après tout, l'avait il vraiment ? Lui même en avait douté toute sa vie et elle vient de mettre le doigt juste là où ça fait mal. Avec une arrogance détestable en plus, enfin, ce qu'il prend pour de l'arrogance n'est en réalité que de la méfiance mais sa vision est troublé par ses émotions. Il est trop sensible, trop fragile, pas vraiment armé pour affronter ce qui l'attend pour la suite. Il prône une richesse d'esprit et une force mais ce n'est finalement qu'un gamin qui n'a pas encore grandit. « Je vis ici. » Il hausse les épaules et ajoute ironiquement: « Cherche pas de photos de moi, ça sert à rien, j'étais pas né quand t'es... partie. » Il bute, partie, ce n'est pas le mot mais lequel serait approprié à une telle situation. Ce n'est pas une hallucination, elle est bien là, seulement il voudrait s'en assurer. Vérifier qu'il n'est pas en train de sombrer dans la folie furieuse et de parler avec des fantômes. Il s'avance d'un pas, trop brusquement sans doutes puisque le visage de sa sœur se crispe. Il fait à nouveau un pas en arrière. Quel monstre d'égoisme, il ne pense pas. Il n'a pas même envisagé ce que ça a du être pour elle durant toutes ses années. Trop occupé dans sa petite bulle avec ces problèmes d'égo. « Ca va ? » Elle est franchement débile cette question. Elle rédébarque après des années de sévices et se trouve face à un mur de méchanceté qu'elle ne connait d'ailleurs même pas. Lui la connait. Lui sait parfaitement qui elle est mais la réciproque n'est pas. On ne reçoit pas de cartes postales en enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seena Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 14
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: it can't be you, you're fucking dead (seena) Mer 17 Fév - 23:36

it can't be you, you're fucking dead
uc
elle est mal à l'aise, seena. elle sent le poids de toutes ces œuvres qui l'entourent. elle sent le regard de cette gamine qui l'observe. c'est étrange. bien trop pour seena qui ne se reconnaît pas. elle est loin, cette enfant. elle est morte sous les mains du malade. elle a crevé dans le noir, effrayée, affamée. elle a disparu sous l'agonie. ce n'est plus qu'un corps qu'elle traîne avec elle, maintenant. un corps mutilé, torturé. un corps qui ne lui appartient plus depuis que l'autre y a laissé ses traces. rien d'autre qu'un corps. qu'une enveloppe qu'elle déteste tant. elle sait, seena. les psychologues qui vont s'enchaîner. ces gens qui voudront qu'elle parle. qu'elle raconte sans cesse pour guérir. qu'elle trouve un équilibre dans son esprit bancal.

pourtant, l'homme l'intrigue et la sort du brouillard de ses pensées. il est perdu, visiblement. elle penche doucement la tête, curieuse. elle cherche à comprendre cette réaction. pourquoi lui, l'inconnu. pourquoi il semble la connaître alors qu'elle ne s'en rappelle plus. le choc qu'elle semble deviner, le soupçon de colère qui l'inquiète aussi. seena attend, méfiante. elle craint la violence, plus que tout. « Je vis ici. » elle fronce les sourcils, cherchant les liens. il ne faisait pas partie de sa famille. pas de son temps à elle. « Cherche pas de photos de moi, ça sert à rien, j'étais pas né quand t'es... partie. »seena relève doucement la tête, sa curiosité piquée au vif alors qu'elle semble comprendre. enfin. c'est son frère ? l'idée l'aurait fait bondir de joie, à l'époque. elle qui se plaignait sans cesse d'être la petite dernière. elle qui était toujours la première à faire les quatre cents coups et qui aurait donné cher pour y entraîner un plus petit. aujourd'hui, elle peine à accepter cette nouvelle vie. ce frère qu'elle n'a jamais connu. ce frère qui ne semble pas l'attendre, non plus. la panique qui glisse dans ses veines, soudainement. et si tout le monde la repousse, ainsi ? elle qui tangue. elle qui est si loin de la vie, de la leur. elle qui ne sait pas vivre toute seule, pas encore. elle pense à tout, seena. les pensées qui se bousculent et l'inconnu qu'elle oublie. jusqu'à ce qu'il s'avance subitement et qu'elle panique. elle n'est pas faite pour ça, seena. pour ce monde trop imprévisible. bien plus que la douleur que le malade infligeait. « Ca va ? » elle lâche un léger soupir, seena. elle tente de détendre ses muscles, de ralentir son cœur qui s'emballe. doucement, seena hoche la tête. elle est en vie, tout va bien. « je crois. je sais pas... » elle n'en sait rien, au fond. elle qui avait tant attendue de sa sortie. elle qui avait pensé que tout irait bien, un jour. mais pas aujourd'hui, en fait. « mais je sais toujours pas qui t'es, toi. » la méfiance qui rôde, malgré tout. elle est plus calme, seena. pourtant, elle ne le connaît toujours, ce jeune qui serait son frère. le mot qu'elle n'ose pas poser et le réconfort qu'elle ne trouvera pas maintenant. pas devant cet inconnu. alors elle reste plantée là. pas si loin de la porte, au cas où. si l'homme se fout d'elle. et les poings qu'elle serre, au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: it can't be you, you're fucking dead (seena) Jeu 25 Fév - 11:02

it can't be you, you're fucking dead
Quand on perd quelqu'un, il n'y a rien que l'on puisse faire.
Il a encore du mal à y croire, elle est bien là, en face de lui. Il pourrait se pincer mais une part de lui sait bien qu'il ne se réveillera pas des suites d'un atroce cauchemar. Il donne quelques réponses, celles qu'il est capable de fournir. Il en a presque oublié qu'elle aussi ne sait pas qui il est. Après tout, il n'était pas là dans les vagues souvenirs qu'elle devait encore posséder de sa famille. Il n'était pas né, il est arrivé après le drame. Cela ne l'a pas empêché d'en être largement imprégné. Une erreur de parcours, un imprévu, c'est l'impression que ses parents lui ont toujours donné. « je crois. je sais pas... » Elle est pâle comme jamais, le corps frêle, comme un morceau de porcelaine que l'on peut casser en un rien de temps. La rancoeur laisse doucement place à l’inquiétude dans les yeux du benjamin. Il regarde sa soeur, certes, il ne l'a jamais vu, pourtant, il a le sentiment de connaitre celle qu'elle était, en tout cas l'image perfectible que ses parnts ont infligé à son cerveau toute ses années. A la voir là, comme ça, elle n'a rien de parfaite, au contraire, elle semble désemparée, perdue. « mais je sais toujours pas qui t'es, toi. » Personne d'important. En tout cas, c'est le sentiment qu'il a toujours eut. Cette impression d'étouffer dans cette ville, de suffoquer même sauf qu'il n'a jamais été capable de mettre les voiles. Peut être un peu parce qu'il voulait pouvoir achevé cette histoire familiale complexe. « ton frère. » il s'avance vers elle d'un pas, le plus doucement possible, pour tenter de ne pas la brusquer. « je suis ton frère. Je suis né un peu plus d'un an après ta disparition. » un sourire qui se veut rassurant. Il se demande un instant si ces parents n'auraient pas préféré avoir une fille pour remplacer la dite disparue. Elle pourrait très bien le prendre pour un fou, ne pas le croire. Après tout, elle n'a aucune preuve de sa bienveillance et faut dire qu'après avoir été séquestrée toutes ses années, sa confiance ne doit pas être au top. « Tu as peut être faim ? Soif... » Il marche clairement sur des œufs. Il veut bien faire mais ne sait pas. Il l'invite finalement à le suivre dans la cuisine avant d'ouvrir le frigo. « Prend ce qui te ferait plaisir. Je reviens. » Il rebrousse alors chemin pour récupérer son téléphone portable, la seule capable de lui porte main forte dans cette histoire, c'est Bex, son autre soeur, celle qui est restée, celle qui a joué le rôle de parent pour lui toutes ses années. Il ne voit personne d'autre. Le numéro qu'il compose sur l'engin désormais bien abimé mais le répondeur se trouve être son interlocuteur. Alors il laisse un message, somment la brunette de se pointer au plus vite dans la demeure familiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: it can't be you, you're fucking dead (seena)

Revenir en haut Aller en bas

it can't be you, you're fucking dead (seena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Living Dead Doll ATTENTION ame sensible
» The Walking Dead [série] Koh Lanta en Zombieland
» Dead man's ridge walk 2011
» The Walking Dead
» Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE HAVE YOU BEEN :: LA VILLE :: Bawnmore :: quartier délabré-