AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

my name is free, last name is dom. freedom. + luca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Luca Doherty
membrehello from the other side
○ messages : 21
○ inscription : 26/01/2016

MessageSujet: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 9:51

Luca Doherty


tu m'avais dis qu'un prince charmant viendrait me chercher, mais moi, c'était plutôt le crapaud.
nom : doherty, connue ici, la famille des malheurs, la famille malheureuse.
prénom : luca, ça fait un peu masculin mais ce n'est pas grave.
âge : vingt-cinq ans maintenant, mais mon évolution s'est arrêté depuis déjà un moment. depuis dix-huit ans.
date et lieu de naissance : née le dix-neuf septembre à washington, lors d'un voyage de mes parents.
vos origines : américaine par ma naissance, et mon père a des origines irlandaises.
métier : je n'en ai pas, c'est bien trop tôt.
orientation sexuelle : je n'en sais rien, j'ai peur, j'ai peur des hommes, peur des femmes, peur des animaux, peur des chiens. alors je ne suis rien. pas d'appartenance sexuelle.
statut matrimonial : brisée, jamais je n'ai eu quoi que ce soit, j'étais enfermée, dans le sous-sol, en bas. il me touchait. c'est tout.
côté financier : moi, rien. ma famille, ça va.
les crédits : quiet riot.
   

un peu plus sur toi
peureuse. j'ai peur de tout, depuis toujours. même si cela s'est accentué depuis mon enlèvement. sensible & émotive. j'ai du mal à retenir mes larmes, et je pleure souvent pour pas grand chose. ma sensibilité est souvent cité comme mon plus grand défaut, et je ne le nie jamais. attentive. je surveille chaque petits détails de la vie. un mur qui change de couleurs, ma mère qui change de rouge à lèvres depuis mon retour. un avion qui vole trop vite. je remarque tout, même les choses les plus inutiles. solitaire. mon éducation a fait de moi quelqu'un de plutôt solitaire. a sept ans, avant mon enlèvement, je savais déjà rester une journée toute seule, et me débrouiller. avant j'étais aussi indépendante, mais désormais c'est un peu différent. tolérante. les différences, je n'en ai rien à faire. pour moi, chaque personne mérite de vivre, peut importe sa religion ou même sa couleur de peau. bon, parfois c'est différent, il est certain que certaine personne ferrait mieux de mourir au lieu d'engendrer la souffrance. mais que faire dans ces situations, je ne sais pas.
   
Depuis combien de temps es-tu à Youghal et que penses tu de cette ville ? ○ lorsque je suis arrivée a Youghal, j'étais heureuse. J'avais sept ans. Je la trouvais jolie, ça changeait de l'Amérique. Puis c'est partie en neuneu quelques semaines après. J'étais sur la balançoire. Et il m'a prit. D'un seul coup. Pendant près de dix-huit ans, j'ai vécu un enfer constant. Alors cette ville, Youghal, là où tout a commencé, je ne l'aime plus. Mais je ne peux partir, c'est impossible. Vivre seule, impossible. Prendre mon indépendance ? Impossible. Alors j'y reste. Avec la scène dans le jardin de mes parents qui ne fait que se répéter dans ma tête. Je survis dans cette ville. Ville des souffrances.
   
Quelle est votre position vis à vis des enlèvements ayant eu lieu avant les années 2 000 ? j'en fais partie. une gamine rousse de sept ans seulement, jouant dans son jardin, sur sa balançoire toute neuve. il est arrivé, et m'a brisé. me tirant sur le bras, mouchoir sur la bouche, sur le nez. les enlèvements, c'est une partie de ma vie. dix-huit ans de ma vie à souffrir à cause d'un fou. un fou. moi, j'étais innocente, j'étais gamine. mon enlèvement est finalement plus qu'une partie de ma vie. c'est mon histoire. trois jours seulement qu'on a réussie à s'échapper, et trois jours avec la peur constante de le croiser. je le vois partout. dans les yeux de mon père. dans les yeux du psychologue. sur l'assise de ma balançoire. dans mes cauchemars. dans la rue. je ne peux plus sortir de chez moi seule. je n'y arrive plus. alors j'ai eu un chien. triste cadeau, pour une gamine aillant la peur au ventre. oui, je suis restée une gamine.
   
Où est-ce que tu te vois dans le futur ? ○ j'évite de penser au futur. ça me fait peur, le futur, l'avenir, tout ce charabias. je ne sais comment penser au futur alors que mon corps est encore retenu dans le passé. le futur, c'est ma peur aussi. je ne sais pas comment avancer après ce qui m'est arrivée. je sais encore moins ce que je veux devenir. alors pour le moment, j'essaie simplement de me libérer de mon histoire et de vivre l'instant présent. pour que ce soit plus simple, même si cela reste ma foi, bien compliqué. le passé est moche, affreux même. le futur est mystérieux et dangereux. alors que le présent lui, c'est l'instant même. on ne peut décider ni du passé, ni du futur, alors j'ai décidé de profiter du présent. essayer d'être heureuse en sentant les orchidées dans la cuisine. essayer d'être heureuse lorsque ma mère me fait un gâteau au chocolat, ou me dit qu'elle m'aime. essayer de paraitre un minimum présente et non pas effacé. finalement, le présent, c'est compliqué aussi. le présent, c'est essayer, toujours. à jamais. essayer de s'en sortir.
   
[] passé simple [x] indicatif présent  [] futur simple
j'hésite aussi avec le passé simple. a vous de juger!
   
derrière l'écran
ton pseudo : sheepirl. âge : dix-sept ans en mai. pays : france hélas. fréquence de connexion : tous les jours. comment t'es arrivé ici ? : bazzart. un commentaire ? : le forum est magnifique, heureusement j'ai pas mal de place qui vienne de se libérer alors j'ai pu craquer. WAOU! ton personnage : [] inventé [] scénario [x] pv (la fille doherty)
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Doherty
membrehello from the other side
○ messages : 21
○ inscription : 26/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 9:51

votre histoire


Les vagues c'est un peu comme la vie. S'il n'y avait pas de creux, il n'y aurai pas de vague. La mer serai plate, la vie sans intérêt. Alors s'il faut descendre bas pour monter très haut, être malheureux pour ensuite être très heureux, je suis prête à en prendre le risque.

   « Les enfants, dépêchez vous de monter dans la voiture ! luca, accroche bien ta ceinture et celle de ton frère. Dépêche toi on va être en retard à l’aéroport ! » Cette journée là, je m’en souviens comme ci c’était hier. Maman et papa nous avait annoncé à moi et mon frère que nous allions déménager en Irlande, a Youghal. Au début, je trouvais ça sympa. Du haut de mes sept ans, je m’imaginais après les photos qu’en Irlande, il y avait de la neige toute l’année et que j’allais pouvoir skier et aller à l’école sur ma luge. Mais je n’ai jamais connue cette joie. Montant dans la voiture, le voyage vers l’aéroport de Washington s’annonçait périlleux. Mon frère n’aimait pas la voiture. Alors il pleurait, sans cesse. Moi je me bouchais les oreilles. Cette journée, elle était joyeuse. Une des dernières tout les quatre, ensemble, comme une vraie famille. Ce qui nous attendait là bas en Irlande allait changer le cours de notre existence.

~~~

Nous étions arrivés à Youghal depuis une quinzaine de jours. La maison était grande, spacieuse. J’avais une chambre pour moi toute seule décoré de centaines de papillons sur le mur rose. Aujourd’hui, c’est samedi et mes parents travaillent. Papa, qui a été muté ici travaille à Cork dans la ville voisine. La capitale m’a apprit maman. Maman elle, a trouvé un post d’aide ménagère pour une vieille dame du quartier. Mon frère est chez sa nouvelle nourrice, trouvé sur internet lors de notre arrivée ici. Moi, je suis à la maison. Toute seule, comme tous les samedis. Pendant quelques heures seulement, mais suffisante pour qu’il arrive quelque chose. Mes parents en ont conscience, mais ils se disent peut-être qu’il y a une infinité de chance pour qu’un malheur arrive. J’aurais aimé leur dire que malheureusement, l’infinité allait faire partie de notre famille. J’attrape le téléphone pour appeler Maman, et lui demander d’aller jouer dehors, sur la nouvelle balançoire. Elle me répond aussitôt, et semble essoufflé derrière le téléphone. « Ecoute Luca, tu fais ce que tu veux. Tu es grande maintenant. Je rentre d’ici vingt-minute. Soit sage. Je t’aime » Heureuse, je ne m’attendais pas à ce que ce soit la dernière personne de ma famille à qui je parlerais avant de nombreuses années. J’attrape mon manteau et mon bonnet et part dans le jardin pour jouer sur la balançoire. Dans la rue, il y a une camionnette. Un homme est à l’intérieur, mais moi, du haut de mes sept ans trois quart je n’y ai pas fais attention. Je m’assoie sur l’assise de la balançoire et commence à agiter mes jambes, pour atteindre les étoiles. Je rigole, puis m’arrête. Je sens quelqu’un m’attraper le bras. Vaguement un mouchoir se poser sur mon nez. Et puis plus rien.

~~~

Mes yeux fixent l’ampoule accrochée au plafond. Mon corps tout entier est tremblant, mes muscles se resserrent, mon estomac gronde. J’ai cessé de me débattre depuis bien longtemps. La peur me l’en empêche, mon corps me l’empêche, mon mental me l’empêche. Cet enfer continue chaque jour, à chaque fois que je vois son visage. Allongée sur le matelas, j’aperçois dans le coin de mon œil droit qu’il s’approche de moi. Une larme coule sur ma joue, sachant très bien ce qui m’attend encore une fois. « Aller, lève toi et marche. » je m’assoie, et peine à me lever. Il s’énerve, et sa main vient se poser sur ma joue. Une autre larme coule, puis encore une autre. Je me lève, tant bien que mal, et il m’attrape par le bras et m’emmène dans sa pièce. Dans la pièce. La pièce des souffrances, la pièce où ma gorge se déchire à cause de mes hurlements. Mon corps tremble encore, mais la peur me fait taire et marcher. L’espoir aussi. L’espoir qu’un jour cet enfer s’arrête. Ici, l’espoir c’est comme la nourriture chez vous, où même le fait de boire. Ça fait vivre. C’est grâce à l’espoir que nous survivons.

~~~

J’ai entendu des bruits. Et puis la lumière est passée à travers la pièce. La liberté. Enfin. Des larmes ont coulés, et j’ai marché. J’ai monté les marches vers la liberté, comme certains montent les marches pour monter vers le paradis. Tout le monde était en haut. Je ne m’imaginais pas que nous étions aussi nombreux. Je passe le pas de la porte, et mes genoux s’écroulent par terre. Les larmes coulent sur mes joues. Je me relève rapidement, voyant les autres au loin. Je m’approche d’eux, et nous attendons les dernières personnes. Puis nous partons, nous marchons. Vers la liberté. Dans ma tête, plusieurs idées se mélangent. Comment vais-je retrouver ma famille. Sont-ils encore vivants ? Combien de temps s’est-il passé depuis la dernière fois. Peut-être vingt-ans, ou dix-sept. Je n’en sais rien, je ne sais plus. Je suis littéralement perdu de mes repères.

Quelques heures plus tard, je suis admise à l’hôpital. Une femme arrive vers moi, suivie d’hommes, plusieurs. Je hurle, je pleure. Les larmes coulent le long de mes joues. La femme se met à côté de moi et essaie de me prendre la main, que je retire aussitôt. Elle me demande mon prénom. Et mon nom si je m’en souviens. Et mon âge dans l’idéal. Je la regarde, droit dans les yeux. Mon nom de famille ? Il y a bien longtemps que je l’ai oublié. Mon conscient a certainement voulu ne plus penser à ce qui me rendait heureuse avant, et ne plus me faire penser à ma famille. Mon âge ? La notion du temps, je ne l’avais pas là bas. Nous ne voyons pas le soleil se coucher, nous n’avions pas de montres et encore moins d’horloges. Le seul âge qui me revient, c’est celui de mon enlèvement. Alors je réponds. Comme une machine. « Je m’appelle Luca. J’avais sept ans. » La femme se tourne vers les hommes derrière elle, comme pour leur dire quelque chose. Je tends l’oreille mais je n’entends rien. Très vite, ils prennent place autours de moi. Prenant ma tension, se tournant vers d’autres personnes au loin. Et puis je perds connaissance.

~~~

Trois jours, soixante-douze heures, une tonne d’examen, de questions plus pénibles les unes que les autres. J’ai appris mon âge, vingt-cinq ans. Déjà. Mon nom de famille m’est revenu un peu après, Doherty. Et puis rapidement, des souvenirs. La nuit, les cauchemars dans lesquels son visage prenait forme, une forme bossue, un sourire de sang. Je ne sais si c’est réel, ou si c’est simplement la réalité qui est déformé, mais je me réveille en sueurs chaque matin, réveillant les autres par mes hurlements. Ce matin, je suis à la maison. Dans leur maison. La maison dans laquelle tout a commencé, dans laquelle la souffrance a prit place face à la joie, au bonheur. Je me réveille, en sursaut. Les rayons du soleil prennent rapidement place dans ma chambre, aux couleurs encore enfantine, même si la décoration n’est plus la même. J’entends quelqu’un ouvrir la porte de ma chambre. C’est ma mère. Elle est différente que dans mes souvenirs. Lorsqu’elle m’a vu à l’hôpital, elle ne m’a pas prise dans ses bras. Elle a juste pleuré. Je ne sais pas si c’était des larmes de joie, ou de soulagement. Peut être bien les deux. Alors j’ai pleuré aussi, mais de douleur, malgré mon soulagement d’être enfin sortie de cet enfer. Elle s’approche de moi, et s’assoie sur le bord de mon lit, et me tend un verre d’eau. « Bois un petit peu… ça te fera du bien. » je lui souris, et m’exécute. Depuis mon retour à la maison hier soir, j’ai l’impression d’être un légume. Sans cesse, ma mère veut m’aider, me traite comme une enfant. Même si c’est réconfortant, c’est surtout très gênant. Mais je ne veux pas la blesser. Elle a tellement vécue. Je lui souris, rapidement. Mes sourires sont rares depuis la sortie, mais précieux, et mes proches les savourent un à un. Hier, mon père a pleuré lorsque je lui ai souris à table. Je regarde ma mère se lever, et je me lève à ses côtés, regardant autours de moi. « Prend moi dans tes bras. S’il te plait » Elle se tourne vers moi. Surprise. Je crois qu’elle ne s’y attendait pas. Depuis trois jours, je refusais chaque enlacement. Je repoussais les personnes voulant me toucher, tant bien que mal. Mais là, j’en ai envie. J’ai envie de sentir l’amour maternel, son cœur battre contre le mien. J’ai envie de me sentir vivante. J’ai envie d’avoir un minimum l’impression d’appartenir encore à cette famille. Elle s’approche de moi, les larmes aux yeux, et je prends place entre ses bras. Je pleure à mon tour, et nous restons là, debout, pleurant dans les bras de l’autre pendant un moment.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Saíréann Ahearn
fondatricehello from the other side
○ messages : 595
○ inscription : 07/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 9:53

oh je m'attendais à un garçon, j'adore la surprise
Bienvenue mademoiselle bon choix de pv
courage pour ta fiche et si tu as des questions, n'hésite pas

_________________

we're broken, you and I.
she's broken and she doesn't know how to fix herself. but she wonders if he's willing to take the broken pieces of her and hold them in his hands. she wonders if it's enough. she just has to trust that he’ll stay there, that he’ll take the fragile pieces and guard them. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Doherty
membrehello from the other side
○ messages : 21
○ inscription : 26/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 9:59

merci beaucoup, je n'hésiterais pas. et je suis heureuse de t'avoir surprise alors, depuis le temps que je voulais jouer un prénom masculin sans en être pour autant un
d'ailleurs, tu en envois avec eliza
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Saíréann Ahearn
fondatricehello from the other side
○ messages : 595
○ inscription : 07/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 10:03

J'adore aussi les prénoms masculins pour les filles BON dans la limite du raisonnable. Roger ça le fait moins que Luca ; d'ailleurs saireann aussi c'est masculin même si on le voit moins du premier coup d'oeil oui je suis l'admin qui floode
héhé merci pour eliza I love you

_________________

we're broken, you and I.
she's broken and she doesn't know how to fix herself. but she wonders if he's willing to take the broken pieces of her and hold them in his hands. she wonders if it's enough. she just has to trust that he’ll stay there, that he’ll take the fragile pieces and guard them. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hilda Thewlis
membrehello from the other side
○ messages : 137
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 10:06

Bienvenue. J'aime l'avatar, j'adore cette fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Doherty
membrehello from the other side
○ messages : 21
○ inscription : 26/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 10:07

pour moi Roger, ça fait surtout nom de poisson rouge (ne me demandez pas où j'ai trouvé ça, je sais pas mdr). Oh je ne savais pas que c'était un prénom masculin aussi! c'est très jolie en tout cas c'est bien le flood, a petite dose

merci Hilda! (ça me fait drôle, ton prénom c'est la fin de mon prénom haha )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 10:23

Moi aussi je m'attendais à un mec. Tu vois Sairéann, finalement, on en a des points communs
Bienvenue sur le forum en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kelaan Ahearn
fondateurhello from the other side
○ messages : 311
○ inscription : 17/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 12:40

Bienvenue mademoiselle, par contre deux personnes tente déjà le personnage que tu as choisis I love you
Ca sera la meilleure fiche qui aura droit au rôle. Bonne chance

_________________

hello from the other side
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Doherty
membrehello from the other side
○ messages : 21
○ inscription : 26/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 13:23

merci vous deux

oui Kelaan, j'ai vu pour la miss doherty, mais merci de m'avoir aussi prévenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Erwan Taggart
membrehello from the other side
○ messages : 260
○ inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 15:22

Comme le disait Kelaan, tu as deux compétitrices face à toi, je leurs envoie un message de ce pas pour leurs signifier qu'il leur reste 24h pour terminer leurs fiches respectives. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Allan Lochlainn
membrehello from the other side
○ messages : 94
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 16:35

Bienvenue parmi nous avec ce joli choix d'actrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luca Doherty
membrehello from the other side
○ messages : 21
○ inscription : 26/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mar 26 Jan - 19:01

erwan, très bien je vais attendre les vingt-quatre heures en croisant les doigts!

et que devrais-je dire de jamie, Allan, il est tellement tellement grey en fait merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sassy Cavanagh
membrehello from the other side
○ messages : 44
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mer 27 Jan - 14:29

j'aime beaucoup le titre, et emma est magnifique.
bienvenue, et bonne chance pour la compétition. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca Mer 27 Jan - 15:18

bravo, tu es maintenant validé


je te valide avec plaisir, après ces 24h d'attente, tu restes la seule compétitrice et le rôle t'es donc accordé avec plaisir. J'espère que tu te plaira parmi nous. J'ai opté pour le présent

Félicitations, tu peux maintenant participer à la vie du forum, mais pour ça, il y a quelques petits points à bien savoir et à faire.
○ tu peux terminer de remplir correctement ton profil, n'oublie pas de mettre le crédit de ton avatar, bazzart n'est pas un crédit.
○ tu dois recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'une autre personne ne vienne avec ta tête.
○ tu dois aussi recenser ton métier.
○ tu peux poster une fiche de lien pour te trouver des amis avec qui rp, c'est toujours utile.
○ si tu es un personnage de la liste des enlèvements, il ne faut pas oublier de vérifier si ton pseudo a été ajouté.
○ Des fiches rps et des signatures ont été mises à ta disposition juste ici lorsque tu seras prêt à rp.
○ surtout, have fun et il faut rester prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: my name is free, last name is dom. freedom. + luca

Revenir en haut Aller en bas

my name is free, last name is dom. freedom. + luca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sortie cinéma: "It's a Free World !"
» 1er FREE MARKET de l'Indre
» Envoie Fax avec Free de vos documents Généalogique
» Free Hugs ou câlins gratuits : samedi 3 septembre 2011 à Toulouse
» Herald of Free Enterprise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE HAVE YOU BEEN :: ARRIVEE :: HELLO, IT'S ME :: BIENVENUE À YOUGHAL-