AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

because you're my friend (sio)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: because you're my friend (sio) Mar 9 Fév - 10:45

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
La nuit a été courte, peuplée de réveils intempestifs. La veille n'était en rien ce qu'il s'était imaginé, après son hebdomadaire cours de français, il avait choisit de rejoindre sa meilleure amie, seulement voilà la scène qui s'était jouée devant lui l'avait rendu fou de rage, il n'avait su se contrôler et le regrettait amèrement aujourd'hui. Sa meilleure amie doit le prendre pour un taré. Il se sent bête, il ne pensait même pas pouvoir être aussi jaloux, aussi possessif et le plus gros soucis est qu'il n'a encore trouvé aucune excuse valable pour justifier ce comportement. Il toque à la porte. « Bonjour Mr Gogarty. » fit il, devant la porte d'entrée, un costume emprunté à son père sur le dos. Pas de noeud papillon mais il a fait l'effort de mettre le reste. Une coiffure impeccable, il a passé une bonne heure devant la glace ce matin, la peur au ventre de faire tout ça pour rien puisque la jolie Siobhàn risque de l'envoyer sur les roses à cause de la veille. Il a même hésité à venir ce matin. Il le lui avait promit en même temps alors plutôt que de bafouer une promesse pour un malentendu, il avait choisit de prendre son courage à deux mains et de jouer la politique de l'autruche. Peut être que Siobhàn ne lui reparlera pas de la veille avec un peu de chance. Il se gratte la tête alors que le voisin appelle sa fille. C'est alors qu'elle descend et le regard d'Eoghan s'illumine. Il a l'impression d'être dans l'un de ses films où la scène se joue au ralenti. Elle est plus jolie que jamais dans sa robe qui la met en valeur. Il n'ose bien rien dire, la bouche ouverte, incapable de dire quelque chose pour la complimenter, il se sent presque maladroit. Il finit par dire: « Je crois que c'est la première fois que je passe pas la porte d'entrée. » dit il dans un sourire timide, avec pour but de détendre une atmosphère un peu lourde. Il déglutit, il fait un pas vers elle et ajoute: « Tu es... » resplendissante, divine, sublime, les mots ne manquent pas et pourtant... « Ca te va bien. » finit il par avouer, pas vraiment le compliment idéal mais c'est mieux que rien. Il a hâte d'arriver sur place et de prendre un verre, histoire de se détendre un peu. Il a l'impression que plus rien n'est aussi simple ces derniers temps avec la jolie voisine. Avant, il ne pensait à rien, il se contentait d'agir. Aujourd'hui, tout est un challenge. C'est elle qui conduira aujourd'hui, Eoghan n'a jamais passé son permis, peut être qu'il devrait y penser mais jusque là, son vélo lui suffisait largement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siobhàn Gogarty
membrehello from the other side
○ messages : 646
○ inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mar 9 Fév - 12:03

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Assise devant le bureau de son père installé à l'étage, un miroir posé devant elle, Siobhàn scrute les petites cernes qui ornent ses yeux ourlés de mascara. Elle n'a pas énormément dormis. Une fois rentrée du Coachouse, la jolie brune a passé plusieurs heures à écrire puis effacer des messages à l'attention d'Eoghan. Tous dans le même but, comprendre. Pourquoi? Sa question toujours en suspend, elle fouille dans sa trousse à maquillage à la recherche d'un produit miracle, un peu d’anti-cernes. Plus présentable, elle réajuste la couronne de fleurs plutôt discrète qu'elle a négligemment posé sur ses cheveux ondulés afin d'être en accord avec le thème du mariage et glisse ses pieds menus dans une paire de talons hauts lorsque la voix de son père l'interpelle depuis l'entrée. Un dernier coup d'oeil à son reflet dans le miroir, un sourire satisfait aux lèvres, et Sio prend la direction du rez-de-chaussée après avoir récupéré une petite boite sur le coin du bureau. Sa robe de dentelle blanche lui donne des airs beaucoup trop sages. Des airs de fille, de vraie. Elle se sent presque un peu vulnérable dans cette tenue. « Je crois que c'est la première fois que je passe par la porte d'entrée. »Un sourire amusé étire ses lèvres tandis qu'elle jette un coup d'oeil en direction de son père qui ne semble pas avoir tiré de conclusion des paroles du garçon. Petit soupir de soulagement. « Tu es... » Elle hausse un sourcil interrogateur à l'adresse de son meilleur ami et ses joues se colorent légèrement lorsqu'il reprend la parole. « Ca te va bien. » «J'ai l'impression d'être déguisée...» Confie-t-elle avec une légère grimace. «T'es pas mal non plus, j'avais raison, ça te va bien...» Siobhàn lui adresse un sourire timide, elle ne sait pas vraiment comment se comporter vis à vis de lui. Sa réaction de la veille l'a chamboulée, mais elle n'ose pas vraiment en parler. Elle craint une nouvelle dispute, elle ne le supporterait pas. Alors elle passe sous silence les questions qui la taraudent et ouvre la petite boite qu'elle a emporté avec elle pour en sortir une rose blanche qu'elle glisse à la boutonnière du garçon. «J'ai pris ça pour toi à la boutique hier...» Une fois la rose épinglée, elle lisse du plat des mains la veste de costume qu'il porte et lui adresse un nouveau sourire avant de détourner prestement les yeux. «On y va?» Elle glisse un châle en laine sur ses épaules et troque la petite boite en carton contre une pochette rose doré. «A plus tard papa!» Elle ne prend pas la peine d'aller embrasser son père qui s'est déjà réinstallé devant la télé, la tendresse n'est pas le fort des Gogarty, et ouvre la porte pour se diriger vers la vieille voiture de son père. Bien qu'elle ait son permis de conduire, Sio n'a jamais investit dans un véhicule. Elle garde ses économies pour fuir avec Eoghan loin de Youghal. La vieille Ford démarre dans un bruit de tôle et ils prennent la route en silence. Il ne leur faudra pas énormément de temps pour rejoindre Cork, mais déjà les quelques minutes de silence qui viennent de s'écouler semblent avoir duré des heures. L'autoradio ne fonctionne plus depuis des lustres et le silence commence à devenir pesant. «Dis... A propos d'hier soir...» qu'est ce qui t'as pris? Elle ne parvient pas à terminer sa phrase. Elle a probablement un peu peur de la réponse d'Eoghan, parce qu'à force de se poser des questions, elle a essayé d'y répondre, et quelle que soit la réponse, Siobhàn n'est pas certaine d'avoir envie de l'entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mar 9 Fév - 13:06

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Pourquoi tout est si compliqué depuis quelques mois, pourquoi a t-il fallu que le regard du jeune adulte change face à sa voisine. Il aurait simplement fallu qu'il garde ces yeux d'enfants un peu naïfs. Ceux qu'il avait avant quand il se baignait à poil avec elle en plein été ou encore quand ils dormaient dans le même lit. Aujourd'hui, plus aucun acte n'est insignifiant et c'est terrible. « J'ai l'impression d'être déguisée...T'es pas mal non plus, j'avais raison, ça te va bien... » Il n'est pas en train de rêver là, elle est nerveuse elle aussi, ses joues s’empourprent, elle cherche ses mots. Son comportement d'hier l'a perturbé. Elle sort ensuite une petite boite où se trouve une fleur blanche. Il la regarde s'approcher et accrocher la rose sur sa veste de costume. Chaque contact, chaque mouvement le rend un peu plus fou, personne avant elle ne lui a fait un tel effet. Une part de lui lui ordonne de s'approcher, la prendre dans ses bras et simplement l'embrasser là sur le seuil de sa maison. « A plus tard papa! » Les deux embarquent dans la voiture du paternel après avoir foulé le sol du jardin des Gogarty. Il a l'impression d'être à son premier rendez vous avec elle, il se sent très gauche. Il ne sait pas trop où se foutre, quoi dire alors qu'elle démarre la voiture dans un silence de plomb. Son bras vient s'appuyer contre la vitre alors que son regard est fixé sur l'extérieur. « Dis... A propos d'hier soir... » Son sourire disparaît, il cligne des yeux, surpris qu'elle ose poser la question. Il est bien impossible pour lui de lui dire la vérité: il n'accepte plus de la voir avec un autre. Il ne supporte pas l'idée que ce type pose ses mains sur son corps et qu'elle se réjouisse de ses baisers. Il ne veut simplement pas qu'un autre homme passe du bon temps avec elle. C'est pourtant la seule explication plausible. Il laisse quelques secondes de silence s'installer avant de trouver un semblant de réponse: « Ce mec est un connard. J'en sais rien... » évasif, il bafouillerait presque. « L'instinct protecteur du grand frère je suppose. » finit il par dire. C'est pas si mal ça comme excuse n'est ce pas ? La seule qu'elle pourrait croire en tout cas. Quelque chose à changé entre eux et Eoghan n'est pas du tout prêt à assumer cette évolution. Il a trop peur des conséquences que cela pourrait avoir sur leurs relations. Il n'est pas sûre de pouvoir vivre sans elle, il a bien essayé et c'était un échec cuisant. Soyons réalistes cinq minutes, s'il lui avoue ce qu'il pense ressentir, le tout prendra un tournant inattendu et maladroit. Les choses entre eux deviendraient étranges, trop pour réussir à les surmonter. Il ne veut pas de ça. Il ne veut pas la perdre, ils se sont promis de finir leurs vies ensemble après tout. D'être témoins à leurs mariages et parrains de leurs enfants. Jamais dans le contrat il n'avait été question de les avoir ensemble ces enfants. « Le GPS dit que tu dois tourner à droite et on sera arrivés... » il tente de changer de conversation pour ne pas laisser le malaise s'installer, cette journée va être parfaite, ils vont pouvoir passer un moment à rire tous les deux, comme au bon vieux temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siobhàn Gogarty
membrehello from the other side
○ messages : 646
○ inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mar 9 Fév - 14:02

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Maintenant qu'elle a osé aborder le sujet, Siobhàn sent son coeur accélérer dans sa poitrine. Les mains crispées sur le volant, elle tente de se concentrer sur sa conduite, elle ne parvient pas à détacher son regard de la route pour jeter un coup d'oeil à Eoghan. Elle redoute sa réponse, et les quelques secondes durant lesquelles il reste silencieux suffisent à rendre ses mains moites contre le cuir élimé du volant.  « Ce mec est un connard. J'en sais rien... »Elle baisse les yeux et garde le silence.« L'instinct protecteur du grand frère je suppose. » Cette fois son coeur arrête de battre. La jolie brune est incapable de déterminer si elle est déçue ou soulagée par cette réponse. L'instinct protecteur du grand-frère... «Oh... Ouais...» Elle force un sourire, mais le coeur n'y est pas. Elle secoue la tête et se concentre à nouveau sur sa conduite. Comment a-t-elle pu croire qu'il pouvait être jaloux? Elle s'était imaginée beaucoup de réponses, mais certainement pas celle-là. Depuis leur dispute et sa conversation avec Chiara, Siobhàn s'est posé beaucoup de questions, à propos d'Eoghan, d'elle-même, d'eux. Son regard sur le garçon lui semble différent, mais à quel point? Le regard rivé sur la route, elle sort de ses pensées lorsque son meilleur ami lui indique le chemin à prendre.  « Le GPS dit que tu dois tourner à droite et on sera arrivés... » «D'acc...» Elle s'engage sur le chemin de terre qui mène vers la salle de réception, les vestiges d'un vieux manoir Irlandais perdus entre Cork et Youghal. C'est ici qu'auront lieu la cérémonie, et plus tard, le banquet. Siobhàn n'est pas mécontente d'être arrivée, elle a l'impression d'étouffer dans cette voiture. Elle se gare dans l'aire réservée à cet effet et sort de la Ford en inspirant profondément avant d'expirer lentement. Elle rejoint ensuite Eoghan et lui adresse un sourire, le plus naturel possible. «Prêt?»Demande-t-elle en réajustant la fleur sur sa veste de costume avant de lui présenter ses doigts pour qu'il y glisse les siens. Après tout, ils sont sensés être un couple au yeux de tous aujourd'hui n'est-ce pas? Pas seulement des amis, ou un frère et une soeur... Ils s'engagent sur le chemin menant à l'entrée du manoir et Siobhàn essaye d'adopter le comportement le plus naturel possible. Elle jette un oeil autour d'eux et resserre machinalement l'étreinte de ses doigts autour de ceux du garçon. «C'est magnifique tu trouves pas?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mar 9 Fév - 17:23

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Retirer le bandage, en parler, une bonne fois pour toute. C'est sans doutes mieux que cette conversation ait lieu à ce moment de la soirée, au moins les choses sont réglés. Surtout que la réponse évasive que fourni Eoghan semble convenir à sa voisine, elle ne cherche pas plus d'explication. Soulagé, il se détend un peu et profite du paysage dans un silence bien moins alarmant que quelques minutes plus tôt. Les voilà rapidement arrivés devant un paysage à couper le souffle, ce qui est certains, c'est que la collègue de Sio n'a pas fait les choses à moitié en choisissant le lieu de son conte de fées. « Prêt? » demande t-elle alors que ces yeux sont rivés devant lui. Il hoche la tête. Elle requiert toute son attention lorsqu'elle lui tend sa main. Il l'enserre, s'ils doivent jouer les amoureux transis, ils sont bien obligés de feindre quelques contacts physiques pour plus de crédibilité. Ca fait bizarre d'avoir sa main dans la sien, un sentiment étrange l'envahie, puissante et bien être. Il préfère l'évincer de son esprit comme tout le reste et ne pas y penser. « C'est magnifique tu trouves pas? » A couper le souffle même. Ces lieux ont quelque chose de magique. L'impression d'être sur un petit nuage, ou est ce ce simple contact avec la brune qui n'a rien à voir avec l'endroit où il se trouve. Ils foulent l'entrée de la salle quand Eoghan s'apprête à répondre à la jolie fleuriste mais à peine eut il commencé, une voix interpelle sa meilleure amie: « Siobhàn ? » Le faux couple se tourne pour voir la silhouette ronde d'une autre collègue de la jolie fleuriste. « Il me semblait bien t'avoir reconnue. Je savais pas que tu venais accompagnée, moi qui était persuadée que tu serais avec moi à la table des célibataires... » C'est sur qu'imaginer Siobhàn en couple... Alors qu'elle va aux toilettes avec un mec qu'elle connait à peine. Cette simple idée lui file la gerbe tiens. Sans doutes que ça joue un peu aussi dans sa décision de lui révéler ce qu'il ressent, faut être réaliste, sa meilleure amie n'est pas du genre à vouloir une histoire sérieuse avec qui que ce soit. « D'ailleurs, je t'ai déjà vu non ? Je savais pas que vous étiez ensemble. » fit elle finalement à l'attention du jeune homme. « Je suis souvent passé par la boutique oui, on s'est croisés plusieurs fois. Je suis Eoghan. » répond t-il avant de lâcher la main de Siobhàn pour la tendre à la collègue de son rencard du jour qui la serre avec un large sourire. Eoghan n'aurait pas eu le courage de venir sans être accompagné à un mariage de cette envergure, il se serait senti bien seul et très mal à l'aise. Il comprend soudainement beaucoup mieux la requête de Siobhàn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siobhàn Gogarty
membrehello from the other side
○ messages : 646
○ inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mar 9 Fév - 18:19

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Siobhàn est impressionnée par le faste qui se dégage de ce vieux manoir. A vrai dire, elle n'en attendait pas moins de Tara. La rouquine a toujours eu beaucoup de goût, il n'est donc pas étonnant qu'elle ai choisi un tel lieu pour célébrer le plus beau jour de sa vie. Pour sa part, la fleuriste n'a jamais réellement songé à se marier, sans doute parce qu'elle n'a jamais été amoureuse au point de songer au futur -ni même amoureuse tout court-. Pourtant, elle s'imagine parfaitement remonter l'allée dans un endroit pareil. Elle questionne Eoghan à propos de son ressentit sur les lieux, mais ils sont interrompus par Hailie, une autre de ses collègues, elle aussi invitée aujourd'hui.« Siobhàn ? » Sa main toujours dans celle de son voisin, Sio se retourne pour faire face à la jeune femme. Elle est particulièrement mise en valeur par la robe qu'elle a choisit. C'est la première fois que la jolie brune la voit aussi apprêtée.« Il me semblait bien t'avoir reconnue. Je savais pas que tu venais accompagnée, moi qui était persuadée que tu serais avec moi à la table des célibataires... » La jolie brune se mord la lèvre inférieure et esquisse une moue désolée à l'attention de sa collègue. «Désolée, ça c'est décidé à la dernière minute...» Souffle-t-elle avec un sourire de circonstance.« D'ailleurs, je t'ai déjà vu non ? Je savais pas que vous étiez ensemble. » Sio esquisse un nouveau sourire et hausse légèrement les épaules. Surprise! Elle lève les yeux en direction de son meilleur ami alors qu'il prend la parole et hoche positivement la tête pour confirmer ses dires.« Je suis souvent passé par la boutique oui, on s'est croisés plusieurs fois. Je suis Eoghan. » Hailie serre la main qu'il lui tend en servant son plus beau sourire au jeune homme qu'elle remet instantanément.«Eoghan c'est ça! Siobhàn nous parle souvent  de toi, moi c'est Hailie Lance-t-elle avec un sourire franc.«Mais d'ailleurs... C'était pas sensé être ton meilleur ami?» Ajoute-t-elle avec un sourire entendu à l'attention de Siobhàn qui se mord à nouveau la lèvre inférieure avec un petit sourire gêné. C'est le moment pour la jolie brune de tester ses capacités à mentir. Elle hoche positivement la tête et glisse à nouveau ses doigts dans la main libre d'Eoghan duquel elle se rapproche pour poser son autre main sur son torse. «Si effectivement... Mais on a finit par se rendre à l'évidence qu'on s'aimait peut-être plus que des amis!» Comme... un frère et une soeur par exemple... Les paroles du garçon lui reviennent en mémoire en même temps qu'un léger sentiment de contrariété qu'elle refuse de s'expliquer. Un sourire éclaire le visage d'Hailie qui semble émerveillée par cette histoire. «C'est vraiment génial! Je trouve ça trop mignon! T'as intérêt à prendre soin de notre Siobhàn Eoghan, parce que c'est un peu notre petite soeur à toutes, alors si tu veux pas qu'on te fasse la misère!» Elle adresse un clin d'oeil à l'attention du garçon et Siobhàn laisse échapper un petit rire qui peine à être franc. Pour tout dire, elle se sent plutôt mal à l'aise. «Bon je vous laisse les amoureux, avec une célibataire de moins à ma table ça me laisse plus de chances de trouver un beau célibataire! A plus tard.» Elle s'éclipse avec un léger rire et Siobhàn laisse tomber sa tête sur l'épaule d'Eoghan pour à son tour laisser échapper un rire tinté de soulagement. «J'ai cru qu'elle partirait jamais! Je l'adore... Mais quelle pipelette!»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mar 9 Fév - 19:07

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Il se sent si bête, si gauche, et pourtant, plus que jamais, il a l'impression d'être à sa place, sa main dans celle de Siobhàn. Simplement parce qu'aux côtés de cette fille, il se sent chez lui, le seul endroit où il a envie d'être. Des putains de papillons dans le ventre ne changent rien au fait que sa famille, c'est elle depuis toujours. Il se sent plus proche d'elle que de personne d'autre. Si remonte un peu plus loin, il se voile la face depuis longtemps, il est tombé amoureux d'elle à l'instant même où son regard s'est posé sur elle. « Si effectivement... Mais on a finit par se rendre à l'évidence qu'on s'aimait peut-être plus que des amis! » Si seulement ces propos, elle les pensait. Elle se trouve être beaucoup plus convaincante que la dernière fois. Parce que c'est vrai pour lui, un déclic, un bouton a été tourné et rien n'est plus pareil. Il y a cette putain de lumière au creux de son regard lorsqu'il le pose sur elle. La fleuriste et amie de Sio continue de blablater pendant de longues minutes, Eoghan n'écoute pas vraiment, ses pensées vadrouillent sur ce qu'il ressent pour la jolie voisine. Il sort de ses rêveries quand la jeune femme pose sa tête contre son épaule. Un geste réconfortant, naturel et plutôt logique pour un couple. Ce n'est qu'un petit jeu, malsain quand on y pense. Jouer les petits copains avec la fille pour qui il en pince, c'est vraiment crétin. « J'ai cru qu'elle partirait jamais! Je l'adore... Mais quelle pipelette! » Un sourire alors qu'il embrasse le front de sa petite amie du jour, comme ça, juste par envie, sans trop y réfléchir. Pourquoi avait il fallu qu'il s'éprenne d'elle, ça aurait pu être n'importe qui d'autre. Il aurait préféré tomber sous le charme d'une fille rencontrée au hasard, il ne prendrait pas le risque de tout perdre. Peut être qu'il devrait seulement s'estimer heureux d'avoir rencontré quelqu'un qui le rend heureux. Battre ses sentiments est un combat totalement illusoire, alors aujourd'hui, il compte en profiter, essayer, voir ce que leurs relations pourrait devenir. « Ce doit être un truc de fleuriste. » Un serveur passe près d'eux et il y récupère deux coupes de mousseux avant d'en tendre une à sa meilleure amie: « Tu es ravissante dans cette robe. » ajoute t-il alors qu'il la voit mal à l'aise, à essayer de tirer un peu plus sur sa robe. A vrai dire, ils se fondent très bien parmi les nombreux invités présents. Il ne faudrait cependant pas qu'elle se retrouve trop près de la mariée, elle éclipserait complètement la beauté de la star du jour avec sa robe en dentelles. Il détourne finalement ce regard amouraché pour se concentré sur la décoration de la salle lorsque son regard s'attarde sur celle qui n'est sans doutes autre que la grand mère de la mariée, le regard fier, juste à côté de celle en robe blanche. « Tu as vu le chapeau de la vieille là bas ? Tu crois qu'elle l'a piqué à la reine d'Angleterre ? » lâche t-il, ne pouvant réfréner un fou rire. A travers le brouhaha ambiant, personne ne l'entendra en dehors de Siobhàn. Un petit jeu entre eux, ils adorent se moquer, toujours très gentiment, le plus souvent sur des biens matériels. Étant donné que l'ambiance est féerique, il ne voit rien à redire sur le travail effectué par les mariés. Il se détache doucement de l'étreinte tendre qu'il partage avec la brunette lorsqu'un homme tend son verre pour porter un toast.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siobhàn Gogarty
membrehello from the other side
○ messages : 646
○ inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mar 9 Fév - 23:53

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Siobhàn ferme les yeux par réflexe alors que les lèvres d'Eoghan se posent tendrement sur son front. Un sourire se dessine sur ses lèvres qui se mue en une petite moue offusquée lorsqu'il reprend la parole: « Ce doit être un truc de fleuriste. » Elle lui donne une petite tape sur le bras en guise de réprimande mais son sourire trahit ses véritables sentiments vis à vis de la moquerie de son meilleur ami. «C'est ça, moque toi!» Elle lui tire la langue avant de lui adresser un sourire lorsqu'il lui tend une coupe de mousseux. Son verre en main, Siobhàn gigote légèrement sur place afin de vérifier à quelle hauteur s'arrête sa robe. Peu habituée à porter ce type de vêtements, elle se sent mal à l'aise et n'a de cesse de tirer sur le tissu du bout des doigts dans l'espoir le voir rallonger de quelques centimètres, en vain. Eoghan s'approche de son oreille pour lui murmurer quelques mots, et un sourire léger se forme sur ses lèvres.« Tu es ravissante dans cette robe. »«Merci...» Elle baisse les yeux et sent ses joues s'empourprer légèrement. Il semble qu'Eoghan prenne son rôle très à coeur. Siobhàn dissimule son trouble en portant son verre à ses lèvres qu'elle trempe légèrement dans le pétillant. Sa main toujours dans celle du jeune homme, elle laisse son regard balayer la salle. Elle remarque Mia, une autre de ses collègues parmi la foule, en pleine conversation. Elle ne manque pas d'admirer Tara qui est resplendissante dans sa robe de mariée. Siobhàn ne l'a probablement jamais vu aussi souriante que ce soir. La jolie rousse remarque qu'elle l'observe et lui adresse son plus beau sourire auquel Siobhàn répond elle aussi par un sourire accompagné d'un petit signe de tête. Elle détourne les yeux lorsqu'Eoghan se penche à nouveau vers elle pour lui indiquer la vieille femme en robe et bibi rose qui se tient fièrement aux côté des mariés. « Tu as vu le chapeau de la vieille là bas ? Tu crois qu'elle l'a piqué à la reine d'Angleterre ? » La fleuriste ne retient pas un petit gloussement qu'elle dissimule derrière la flute de champagne qu'elle tient à la main. «On dirait un flamant rose mort...»Commente-t-elle avec un léger rire avant de retrouver son sérieux lorsqu'un homme particulièrement élégant fait tinter son verre annonçant un discours. Eoghan s'éloigne légèrement d'elle et Sio en profite pour replacer une mèche de cheveux derrière son oreille tout en concentrant son attention sur celui qui se présente comme le père de la mariée. «Je tiens à tous vous remercier d'êtres venus si nombreux ce soir...» Il poursuit son discours, et Siobhàn l'écoute avec ferveur. Elle trépigne sur place, impatiente de le voir annoncer la suite des évènements. Elle n'a prévenu personne, pas même son meilleur ami, mais la fleuriste a préparé une surprise à l'attention de Tara et Samuel. Elle a répété des semaines durant dans l'attente du grand jour. «Siobhàn, est-ce que vous êtes là?» Elle adresse sourire à Eoghan qui semble légèrement perdu et lui tend sa coupe de mousseux avant de rejoindre le père de la marié qui lui installe une chaise au milieu de l'assemblée avant de lui remettre une guitare qu'elle pose sur ses genoux. Avec un petit sourire gêné à l'assistance, elle tire à nouveau légèrement sur sa robe qui dévoile ses jambes fines. Elle s'éclaircit la gorge et se mord la lèvre inférieure. C'est la première fois de sa vie qu'elle ose faire une chose pareille et elle se sent un peu nerveuse. «Bonsoir...» Elle inspire profondément et cherche le regard rassurant d'Eoghan dans la foule. Elle passe une langue humide sur ses lèvres sèches sans le quitter des yeux. Elle puise son courage dans le regard de son meilleur ami et le quitte quelques secondes pour s'adresser à la mariée, la voix enrouée par l'émotion.«Tara? J'espère que tu te souviendras toujours des choses folles que je suis prête à faire pour toi...» Elle esquisse un sourire amusé et baisse les yeux sur sa guitare comptant dans sa tête. Trois, quatre... Ses doigts se déplacent sur les cordes, et elle entonne les premières notes de sa chanson, "The Only Exception", de Paramore. Le silence se fait dans l'assistance alors qu'elle commence à chanter, la voix légèrement affaiblie par le stress. Au moment d'amorcer le refrain, elle relève les yeux vers Eoghan et ancre son regard dans le sien. «You are, the only exception...» Son coeur accélère légèrement alors qu'elle poursuit et termine la chanson.«And I'm on my way to believing...» Une vague de soulagement l'étreint lorsque ses doigts cessent de jouer sur les cordes sous les applaudissements des invités. Emue, Tara se précipite pour la serrer dans ses bras, mais c'est encore le regard d'Eoghan que Siobhàn cherche par dessus l'épaule de la rouquine qui lui murmure ses remerciements à l'oreille. Libérée de l'étreinte de la fleuriste, la jolie brune rejoint finalement son meilleur ami. «C'était comment?»Demande-t-elle en se mordant légèrement la lèvre inférieure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mer 10 Fév - 11:29

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Le jeune Murphy s'est lancé dans une affaire terrifiante mais tellement excitante. Il commence doucement à se détendre, à prendre ses aises dans ce contexte inhabituel. « On dirait un flamant rose mort... » ils rient de bon cœur, ensemble. Un retour en arrière délectable. Comme si rien n'avait changé dans leurs relations. Comme avant. Coupés dans leurs élans par un homme qui prend le micro, Eoghan se calme. « Siobhàn, est-ce que vous êtes là? » Ce prénom, la jeune femme qui lui tend son verre. Il ne comprend pas. Ces sourcils se froncent alors qu'il observe la jeune femme s'éloigner de lui pour prendre le micro. Son regard ne la quitte plus, guitare sur l'épaule, ce qu'elle s'apprête à faire est courageux. « Tara? J'espère que tu te souviendras toujours des choses folles que je suis prête à faire pour toi... » Les premières notes de guitare retentissent. Il émane de la jeune femme un drôle de magnétisme. Les yeux rivés sur elle, il est époustouflé par son charisme, en dehors de leurs soirées karaokés, c'est la première fois qu'il l'a voit chanter devant autant de gens. Une certitude l'assaille: elle est la femme auprès de laquelle il veut vivre le restant de ses jours. Ses yeux plongent littéralement dans les iris bruns de la musicienne lorsque le refrain débute. Il est en train de tomber amoureux d'elle, trop vite pour que la chute soit douce. Non... Il est déjà amoureux d'elle. A quoi bon se mentir à lui même plus longtemps, il la veut elle, et personne d'autre. Simplement parce que lorsqu'ils sont ensemble, le reste n'a plus d'importance. « C'était comment? »« C'était... Wow. » lâche t-il, un sourire rayonnant sur les lèvres. Il vient alors la prendre dans ses bras, une envie qu'il n'arrive à refréner. L'impression d'être seul au monde à ses côtés. Les mains d'Eoghan se posent sur ses hanches alors qu'il vient murmurer au creux de son oreille. « T'as été incroyable. » Il avait toujours pensé Siobhàn plus timide, pas du genre à faire la danse des canard ou chanter une chanson à un mariage devant autant d'inconnues. Comme quoi, elle est encore capable de le surprendre.  « Je vous invite maintenant à prendre place à table. » Il sursaute et s'écarte sans réflechir. Il la contemple avec insistance, un regard qui s'attarde sur ses lèvres. Il rêverait de pouvoir l'embrasser mais elle est trop loin et puis ils sont en public. Seulement une forme de tension est palpable, de son côté en tout cas puisque la brunette ne ressent pas du tout la même chose. Après l'avoir dévisagé un moment il lance:  « On devrait s'installer. Tu crois qu'on va se taper le vieux couple marié qui ne s'adresse plus la parole ou les petits jeunes qui ne se lâchent pas la bouche une seconde ? » fit il, taquin, essayant d'amoindrir l'atmosphère devenue lourde une fois de plus. Il n'en revient pas, elle était vraiment superbe sur scène, ça lui va bien. Elle était à l'aise même s'il la sentie très nerveuse parce qu'il la connait trop bien. Les autres n'ont du y voir que du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siobhàn Gogarty
membrehello from the other side
○ messages : 646
○ inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mer 10 Fév - 14:26

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Les jambes en coton, alors que le stress la quitte peu à peu, Siobhàn rejoint Eoghan. Elle n'en revient pas elle même d'avoir eu le courage de faire une chose pareille. Elle est généralement plutôt sans peur, impulsive, seulement ce soir, il lui a fallut rassembler toute sa force pour réussir à chanter devant tout le monde. Une chance que son meilleur ami ait été là pour la soutenir. Elle n'aurait probablement pas réussi à aller jusqu'au bout de sa prestation si elle n'avait pas eu un regard connu auquel se raccrocher, et quel regard... Elle n'a pas lâché Eoghan des yeux durant toute sa prestation au point d'avoir eu le sentiment qu'il était seul dans cette pièce à l'observer.« C'était... Wow. »«J'ai bien cru que j'allais m'évanouir de peur.»Un sourire radieux étire le visage de la fleuriste qui se blottit dans les bras du garçon. Front et mains posées sur son torse tandis qu'il l'enlace, elle ferme les yeux et profite de la chaleur et du parfum réconfortants qui se dégagent de son torse. Elle se sent à l'abri au creux de ses bras et son coeur s'apaise progressivement dans sa poitrine. Elle en oublierait presque qu'ils sont encore là parmi la foule rassemblée dans la grande salle du manoir.« T'as été incroyable. » Elle sourit contre lui alors qu'il lui murmure à l'oreille mais ne prend pas la peine de lui répondre, elle se contente de savourer leur étreinte jusqu'à ce qu'il se détache d'elle.« Je vous invite maintenant à prendre place à table. » De retour dans la réalité, elle remarque les petits sourires et les regards que lui adressent certains convives lorsqu'ils passent près d'elle et auxquels elle répond à son tour par un sourire timide. Une chose est sûre, elle n'est pas prête d'oublier cette soirée de si tôt, elle se sent encore bouleversée par l'audace qu'il lui a fallut pour se donner ainsi en spectacle. Ou peut-être est-ce cette étreinte partagée avec Eoghan qui la chamboule plus qu'elle n'est prête à l'admettre. « On devrait s'installer. Elle hoche la tête avec un sourire et se dirige en sa compagnie vers le tableau indiquant le plan de table installé à l'entrée de la salle où sera servit le repas. Tu crois qu'on va se taper le vieux couple marié qui ne s'adresse plus la parole ou les petits jeunes qui ne se lâchent pas la bouche une seconde ? » Elle laisse échapper un léger rire et adresse une grimace au garçon:«Encore mieux, le couple de petits vieux encore fous amoureux qui ne se lâchent pas la bouche...» Regarder les personnes âgées s'embrasser ne lui a jamais paru mignon, au contraire, ce genre de spectacle a toujours eu tendance à lui donner des frissons de dégoûts. Elle repère finalement leurs noms sur le tableau et indique leurs places à Eoghan du bout des doigts. Ils sont à la table des tournesols. Rien d'étonnant qu'une fleuriste ait choisi le thème des fleurs des champs pour son mariage. Ils se faufilent parmi les invités qui cherchent à repérer leurs places sur les tables et trouvent la leur sans difficulté. Un couple de quarantenaires est déjà installé, et Siobhàn leur adresse un sourire poli tandis qu'elle s’assied sur la chaise que lui tire galamment Eoghan. La table se remplit petit à petit et Siobhàn examine avec attention la décoration du centre lorsque Tara se glisse derrière eux, posant une main sur chacune de leurs épaules. Vous êtes bien installés? Demande-t-elle avec un sourire radieux. Merci encore Sio, c'était vraiment magnifique. Tu dois être fier d'elle hein? Eoghan c'est ça? Tara tourne la tête vers le jeune homme et poursuit à voix basse avec un sourire malicieux à l'adresse du garçon. Tu sais, au début quand elle m'a dit que c'était toi qui l'accompagnait, j'ai cru qu'elle t'emmenais avec elle juste pour pas se retrouver à la table des célibataires. Mais quand je vous voix tous les deux vous bouffer des yeux, je comprends mieux... Penchée vers eux dans l'espoir d'entendre ce que Tara est en train de chuchoter à l'adresse de son meilleur ami, Sio lui lance un regard interrogateur tandis que sa collègue se redresse. Vous faites un très beau couple en tout cas! Je vous revois tout à l'heure, ok? La rouquine exerce une légère pression amicale sur l'épaule des deux jeunes gens et s'éclipse pour aller saluer d'autres tables. «Qu'est ce qu'elle te disait?»Demande la jolie brune avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mer 10 Fév - 18:07

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Elle est folle d'avoir fait un truc pareil, Eoghan n'aurait jamais pu se donner en spectacle de la sorte. Pourtant, elle s'en ait sorti à merveille, une véritable professionnelle. Il est juste bien plus timide qu'il n'y parait. « Encore mieux, le couple de petits vieux encore fous amoureux qui ne se lâchent pas la bouche... » Mon dieu, cette idée le répugne, il faut l'admettre. Il admettra volontiers que deux petits vieux qui se tiennent encore la main, ça a un côté touchant mais c'est carrément dégueulasse quand ça se transforme en film porno. Galant de surcroit, il lui tire sa chaise, une façon de lui prouver qu'il pourrait être le parfait petit ami ? Ridicule. Un sourire poli et entendu au couple qui les accompagne lorsque Tara les interrompt pour féliciter une fois de plus sa collègue et amie. « Merci encore Sio, c'était vraiment magnifique. Tu dois être fier d'elle hein? Eoghan c'est ça? » Il hoche la tête en guise de réponse et ajoute: « Très. » Et la voilà qui s'approche dangereusement de son oreille, un geste auquel il ne s'était pas vraiment attendu et le gamin rougit comme une pivoine. Sa coupe de champagne qu'il porte à sa bouche pour masquer cette gène. « Tu sais, au début quand elle m'a dit que c'était toi qui l'accompagnait, j'ai cru qu'elle t'emmenait avec elle juste pour pas se retrouver à la table des célibataires. Mais quand je vous voit tous les deux vous bouffer des yeux, je comprends mieux...  » Il manque de recracher sa gorgée. Elle a pu remarquer ça ? Lui qui pensait être discret, c'est complètement loupé. Il détourne le regard quand elle leurs souhaite une bonne continuation et vient se gratter la nuque. Il ne s'est jamais senti aussi nu de toute son existence, elle l'a grillé en même pas une heure. Bordel, et si Siobhàn s'en était rendu compte elle aussi ? Ça expliquerait pourquoi elle est un peu étrange ces jours ci. Évidement qu'elle ne lui en a pas parlé, elle ne veut pas le blesser en l'envoyant sur les roses. Il secoue la tête, il est en train de se faire un film tout seul.  « Qu'est ce qu'elle te disait? » Avouer la vérité les mettrait tous les deux très mal à l'aise, une mauvaise idée. Il se tourne vers la belle, les joues encore rosies et lance: « Elle m'a juste rappeler que j'avais de la chance de t'avoir. » Il se défile. La vérité lui fait trop peur, surtout qu'il n'a retenu qu'une partie des propos de la mariée: VOUS vous bouffez des yeux. Elle inclue Sio dans le lot mais ça, c'est impossible pour Eoghan qui omet complètement ce détail de son esprit. Le premier plat se présente à eux, un décliné de saumon qui ravi les papilles du jeune homme en plein débat avec le quarantenaire sur la meilleure équipe de rugby de tous les temps. Après tout, s'il a accompagné la jolie fleuriste, c'est pour jouer le jeu jusqu'au bout. Il n'en oublie pas pour autant celle avec qui il est venu à qui il offre ses plus beaux sourires à chaque fois que leurs regards se croisent. « Et alors, vous êtes ensemble depuis longtemps avec ta petite amie ?  » demande le curieux voisin de table. « Pas vraiment, mais quand j'y pense, je crois que ça a toujours été là, latent. Je suis tombé amoureux d'elle le jour où je l'ai aperçu dans cette robe à fleurs immonde, sa mère l'avait obligé à la porter. Elle avait boudé toute la journée. J'avais 9ans. » Il hausse les épaules. Il ne sait même pas si Siobhàn l'entend, il la croit en grande discussion avec la femme de son compagnon de bavardage. « Et vous alors ? » demande t-il alors que le plat principal pointe le bout de son nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siobhàn Gogarty
membrehello from the other side
○ messages : 646
○ inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mer 10 Fév - 22:47

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Un sourire fugace éclaire le visage de Siobhàn lorsqu'Eoghan admet être fier d'elle. L'avis de son meilleur ami a toujours énormément compté pour la jolie brune, plus que celui de n'importe qui, alors l'entendre affirmer ainsi sa fierté devant Tara la touche particulièrement. La jeune mariée s'éloigne finalement après avoir soufflé quelques mots à l'oreille d'Eoghan, et Siobhàn l'interroge à ce sujet. « Elle m'a juste rappelé que j'avais de la chance de t'avoir. » La jolie brune baisse les yeux et esquisse un nouveau sourire tandis que ses doigts se referment par instinct sur la main d'Eoghan sur laquelle elle exerce une légère pression avant de relever les yeux vers lui. C'est elle qui se sent chanceuse de l'avoir, plus encore après ce qui leur est arrivé au cours des derniers mois. Elle s'estime chanceuse d'avoir obtenu son pardon, et qu'il soit prêt à continuer à être son meilleur ami, pour le meilleur et pour le pire. Les premiers plats sont servis, et Siobhàn fait honneur au poisson tout en partageant une conversation avec sa voisine de table à propos de sa prestation. La quarantenaire ne tarit pas d'éloges à son sujet, et la fleuriste commence à se sentir un peu mal à l'aise. Elle n'a pas l'habitude d'être l'objet de toutes les attentions bien qu'elle soit particulièrement flattée par les critiques positives qui sortent de la bouche de sa voisine. Cette dernière prend d'ailleurs à partie la vieille dame qui se trouve à ses côtés, et toutes les deux se mettent à discuter ensemble, délaissant quelque peu la fleuriste qui en profite pour prêter attention à Eoghan qu'elle trouve lui aussi en pleine conversation. « Et alors, vous êtes ensemble depuis longtemps avec ta petite amie ?  » Un sourire discret se forme sur ses lèvre qui se fige lorsqu'elle entend la réponse de son meilleur ami.« Pas vraiment, mais quand j'y pense, je crois que ça a toujours été là, latent. Je suis tombé amoureux d'elle le jour où je l'ai aperçu dans cette robe à fleurs immonde, sa mère l'avait obligé à la porter. Elle avait boudé toute la journée. J'avais 9ans. »La fleuriste recommence à respirer lorsqu'il cesse de parler. Sans s'en rendre compte, elle a retenu son souffle durant toute sa déclaration. Son coeur s'affole dans sa poitrine et une sensation étrange s'éveille au creux de son ventre. Comment dit-on déjà? Des papillons... Elle a beau savoir Eoghan très bon acteur lorsqu'il s'agit de jouer les petits amis transis, elle ne peut s'empêcher de se laisser troubler par les paroles de son meilleur ami. Elle est surprise qu'il se souvienne encore de cette horrible robe alors qu'elle même avait oublié jusqu'à l'existence de ce jour avant qu'il n'en parle à cet inconnu. Sa mère est partie quelques semaines plus tard, et elle n'a plus jamais porté de robe à fleurs depuis ce fameux jour. « Et vous alors ? ». L'homme se lance dans une explication avec un léger rire tandis que l'on dépose devant eux le plat principal, du canard accompagné d'un mille feuilles de pommes de terre. Perturbée, Siobhàn fixe son assiette quelques secondes avant poser sa main sur l'épaule de son meilleur ami. «Je... Je reviens...» Souffle-t-elle en déglutissant nerveusement. Elle a besoin de prendre l'air, de mettre de l'ordre dans ses idées. Elle quitte la table avec un sourire blême à l'attention du reste des personnes assise autour et se dirige vers la sortie, doucement d'abord, puis un peu plus rapidement ensuite. Elle a l'impression d'étouffer. Elle pousse quelques secondes plus tard la grande porte donnant sur les jardins et inspire profondément. L'air froid lui glace les poumons et elle porte une main à ses tempes qu'elle masse légèrement les yeux fermés tandis qu'elle souffle pour elle même: «Mais qu'est ce qui te prend putain...?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Jeu 11 Fév - 18:59

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Il se confie à un homme qu'il connait à peine, surement parce que c'est plus simple. Pas de jugement, pas de fausse compassion ou de gentillesse exacerbée. Ces réactions sont naturelles, elles ne sont pas faussés par les sentiments, après tout, il ne le reverra sans doutes jamais de sa vie. Il renvoie la question par politesse et écoute la réponse avec attention, amusé de voir qu'il se souvient de sa première rencontre avec sa femme comme si c'était hier, que son regard brille de milles feux lorsqu'il en parle. C'est chouette, de se dire qu'un couple ensemble depuis une vingtaine d'année est toujours aussi amoureux. Tout concorde tellement à pourrir l'amour et les sentiments: la lassitude, l'infidélité, la peur... C'est plus simple de perdre que de gagner à ce petit jeu finalement. Une main sur son épaule l'interrompt. « Je... Je reviens... » surpris, il la regarde partir inquiet. Elle est pâle d'un coup, il semblerait qu'elle ait vu un fantôme. Un truc qu'elle a mal digéré dans l'entrée alors qu'une serveuse dépose le canard devant lui. Son regard se perd à travers la foule lorsqu'il n’aperçoit plus Siobhàn. Il ne tarde pas à se lever de sa chaise à son tour, en s'excusant auprès de son interlocuteur pour couper court à la discussion qu'ils étaient en train de mener pour suivre la brune d'un pas pressé. Il pense à récupérer leurs manteaux à l'entrée du bâtiment avant de sortir. Il la voit, de dos, ses mains actives contre ses tempes. En vrai gentleman, il vient alors poser son manteau sur les épaules de la jeune femme avant d'enfiler le sien. « Tu vas bien ? » demande t-il d'une voix rauque, un peu cassée. Ce n'est pas dans ses habitudes de se défiler à un moment comme celui là. Le plat venait d'être servie, sans doutes qu'une animation allait suivre. Vous savez, une de ses animations un peu ridicules que l'on voit à tous les mariages, genre le jeu des douze mois. Il n'a jamais trop aimé ces trucs là, sans doutes parce qu'il faut se mettre en avant. « Tu sais, si le canard te rebute tant que ça, je pense que Tara ne t'en voudras pas. » plaisante t-il finalement dans un sourire. Il l'observe et voit une expression jusque là inconnue dans son regard: de la peur ? De l'incompréhension. Il ne sait pas vraiment comment décrire ce qu'il perçoit mais ça ne présage rien de bon. Il se rend alors compte qu'elle avait peut être simplement besoin d'être seule. D'avoir un moment pour elle. « Tu veux que je te laisse ? » demande t-il, presque timidement devant une Siobhàn qu'il a parfois l'impression de ne plus connaitre. Il ne sait pas vraiment quand c'est arrivé exactement, peut être durant ces quatre mois de séparation, mais ils se sont éloignés et parfois, il ne la comprend plus. Il n'arrive plus à lire en elle comme dans un livre ouvert. Comme il le faisait si bien avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siobhàn Gogarty
membrehello from the other side
○ messages : 646
○ inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Sam 13 Fév - 11:45

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Les yeux fermés, mains sur les tempes, Siobhàn tente de mettre de l'ordre dans ses pensées. C'est la première fois qu'elle se sent aussi confuse, perdue, tellement perdue qu'elle ne sent même pas le froid mordant sur ses bras et jambes nues. Ca l'effraie de constater que de simples mots puissent avoir un effet aussi intense sur elle. Plus encore parce qu'ils viennent d'Eoghan, son meilleur ami. Parce que c'est ce qu'ils sont, les meilleurs amis du monde, depuis toujours, elle n'a pas le droit de gâcher ça avec des sentiments. Le fil de ses pensées s’interrompt alors que l’on dépose son manteau sur ses épaules. Sans même avoir à lui faire face, Siobhàn sait que cette attention vient d’Eoghan. « Tu vas bien ? » La jolie brune se tourne de trois quarts vers lui et hoche la tête sans oser lever les yeux vers lui. Son cœur bat à nouveau à un rythme effréné dans sa poitrine maintenant qu’il se tient près d’elle. «Oui ça va, juste un coup chaud, j’avais besoin de prendre l’air… » Elle relève enfin les yeux vers lui et lui adresse un sourire qu’elle force légèrement. « Merci pour le manteau. » Ajoute-t-elle en resserrant le tissu autour de ses épaules. Elle ne remarque que maintenant qu’elle est au chaud à quel point l’hiver est encore bien présent, glacial.  « Tu sais, si le canard te rebute tant que ça, je pense que Tara ne t'en voudras pas. » Il sourit et la fleuriste sent son cœur flancher dans sa poitrine tandis qu’elle sourit à son tour. Elle ne s’explique pas ce changement soudain vis-à-vis du garçon. Elle a l’impression de le voir pour la première fois, d’ouvrir les yeux. Comme si la perspective de le perdre à tout jamais lui avait fait réaliser à quel point il était important pour elle. Pas qu’elle n’ait jamais réalisé la valeur d’Eoghan dans sa vie, elle l’a toujours su indispensable à son bien-être. Elle a seulement le sentiment de l’avoir mal évalué, sous-estimé. Probablement parce qu’il a toujours été là, disponible, prévenant et qu’elle n’a jamais pensé pouvoir le perdre un jour au profit d’une autre. Ca arrivera pourtant, et c’est ce qui lui fait si peur. Elle ne veut pas être sa meilleure amie, elle ne veut plus. Elle ne veut pas être la petite sœur qu’il protège. Elle veut pouvoir continuer à se réveiller près de lui le matin, observer en souriant l’air confus qui passe, fugace, sur son visage lorsqu’il ouvre les yeux entre rêve et réalité et le sourire qui s’en suit. Elle veut pouvoir se blottir contre lui lorsque l’orage gronde dehors, piocher dans son assiette au restaurant, l’inviter à sortir, refaire le monde avec lui, étendue sur son lit, à attendre que le jour se lève. Au fond, elle veut que rien ne change, et pourtant tout a déjà changé, parce que son cœur qui l’avait laissée en paix jusqu’ici s’est réveillé devant la peur de voir le seul pour lequel il a toujours battu, déserter les rangs à son tour. « Tu veux que je te laisse ? » « Non ! »Siobhàn sort de ses pensées et referme subitement ses doigts sur ceux d’Eoghan pour le retenir, comme si son départ risquait de le faire disparaitre pour toujours. « Non… Ca va aller, ça va déjà mieux. Probablement un retour de stress, avec la chanson, tout ça… » Reprend-t-elle plus calmement en lui adressant un sourire qu’elle espère rassurant. « On devrait y retourner, ils vont se demander où on est passés »Ajoute-t-elle en accentuant son sourire. Elle n’a pourtant pas très envie de retourner dans cette salle et jouer à nouveau la comédie, parce qu’Eoghan joue trop bien et qu’elle n’est pas certaine de pouvoir accuser le coup s’il lui prenait l’envie de faire d’autres déclarations qu’il ne pense probablement pas, simplement pour donner le change. Ils rentrent finalement à l’intérieur, et Siobhàn se réinstalle à sa place tandis que l’animateur désigné pour la soirée ouvre les festivités avec un jeu de chaises musicales. Délaissant son assiette à laquelle elle n’a presque pas touché pour suivre le jeu du regard, la fleuriste se sert un verre de vin rouge qu’elle sirote distraitement, puis un deuxième par la suite, une fois le premier avalé pour se donner du courage. La chaleur lui monte à nouveau aux joues à mesure que la soirée avance. Lorsque le dessert arrive, la jolie brune a retrouvé sa bonne humeur habituelle, grisée par le vin et le champagne alors que le DJ annonce l’ouverture imminente du bal. Lorsque Tara et Samuel se lancent sur la piste   rapidement rejoins par quelques couples, elle se tourne finalement vers Eoghan auquel elle adresse un vrai sourire cette fois. Puisqu’ils ne seront un couple que pour la soirée, Siobhàn est décidée à profiter de ce moment. « Est-ce que tu m’accorderais cette danse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Dim 14 Fév - 16:52

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Elle part, comme par manque d'oxygène, elle est très pâle et il se laisse déborder par l’inquiétude avant de choisir de la rejoindre à l'extérieur avec un manteau. Il propose finalement de repartir, simplement parce qu'elle lui donne l'impression d'avoir besoin d'être seule mais elle le retient du bout des doigts. « Non ! » Il se tourne vers elle, un sourire rassurant sur le visage. « Non… Ca va aller, ça va déjà mieux. Probablement un retour de stress, avec la chanson, tout ça… » Sa main toujours dans la sienne, il la regarde. Lui même rassuré par ses propos. « C'est vrai que tu reprends des couleurs. » Il n'hésitera pas à l'arracher à cette petite soirée si jamais il la sent vraiment pas dans son assiette de toutes façons, simplement par respect pour son amie Tara. «  On devrait y retourner, ils vont se demander où on est passés.  » Les autres n'en ont surement rien à faire qu'ils soient là ou non, il y a un monde fou à ce mariage et en dehors de la table qu'ils occupaient, personne n'a rien remarqué, il en reste persuadé mais il n'a pas le temps de lui faire part de sa pensée qu'elle est déjà retournée à l'intérieur de la salle, délaissant la main de son meilleur ami. Il reste perplexe quelques secondes avant de la suivre à l'intérieur. Il ne remarque pas que l'ébriété de la jeune femme risque de monter crescendo à ce rythme, à vrai dire, il est concentré ses les animations et la discussion qui a reprit avec son voisin de table. Qui aurait cru qu'il puisse avoir autant de points communs avec un homme d'une quarantaine d'années. De temps à autres, il s'enquit de l'état de santé de sa voisine et petite amie de la journée. Lui aussi ne manque pas de se resservir en vin et champagne, il faut dire que les boissons sont divines et s'accordent parfaitement avec le plat et le dessert. Il n'est pas bourré, il s'était promis de se contrôler, de garder les pieds sur terre pour ne pas se retrouver dans une situation qui compromettrait son secret. « Est-ce que tu m’accorderais cette danse ?  » Elle sait pourtant que ce n'est pas vraiment le truc de danser, il a l'impression d'être le vilain petit canard. Pourtant, il choisit de se prêter au jeu et tend sa main en direction de sa meilleure amie. Ça reste un slow, ça ne va pas être trop sorcier. La main qu'il serre quand il arrive sur la piste de danse avec sa partenaire. L'autre qu'il pose sur sa hanche, un contact qui l'envoie au septième ciel. Le sourire qui anime son visage ne le quitte plus alors qu'il vient presque marcher sur le pieds de la jeune femme, un peu gauche. « Désolé. » Le visage qu'il baisse alors qu'il vire au rouge. Il aurait peut être du prendre quelques cours avant de se pointer sur place, c'était évident que la jeune femme lui demande de danser. Leurs regards se croisent, les embruns de ses iris se reflètent dans les siens. Il pourrait l'embrasser là, il en a tellement envie, sauf qu'elle lui en voudrait surement de jouer le jeu trop à fond, sauf qu'elle ne saurait pas ce que représente un tel échange de salive pour Eoghan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siobhàn Gogarty
membrehello from the other side
○ messages : 646
○ inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Lun 15 Fév - 1:09

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Siobhàn connait le manque d'enthousiasme de son meilleur ami lorsqu'il s'agit de danser. Il n'a jamais été très bon dans ce domaine et elle est souvent obligée de lui forcer la main pour l'entrainer sur la piste avec elle, alors le voir accepter sans rechigner lui fait tout particulièrement plaisir. Ils rejoignent la piste ensemble et la jolie brune se mord légèrement la lèvre inférieure lorsqu'il pose sa main sur sa hanche. C'est un geste innocent, mais qui la trouble malgré tout. Ce n'est pourtant pas le premier slow qu'ils dansent ensemble, mais c'est la première fois que son coeur s'emballe autant à l'idée de partager une danse avec Eoghan. Ils évoluent lentement parmi les autres couples et le jeune homme lui marche sur le pied par accident, lui provoquant une légère grimace qui se transforme très vite en un sourire rassurant.« Désolé. » Elle secoue la tête et relève les yeux vers lui. «C'est rien... Je savais à quoi m'attendre en t'invitant» Souffle-t-elle avec un rire léger avant de détourner les yeux. Elle observe brièvement les autres couples avant de concentrer à nouveau son attention sur son voisin. Leurs regards se croisent et par instinct, la jolie brune passe une langue humide sur ses lèvres qui restent un instant entre-ouvertes tandis que ses yeux glissent sur le visage du garçon pour s'arrêter sur ses lèvres. Avec n'importe quel autre homme, la fleuriste aurait probablement profité du rapprochement induit par le slow pour se rapprocher un peu plus de son cavalier, seulement, avec lui les choses sont différentes. Ils sont amis, elle ne devrait même pas songer à l'embrasser. Et pourtant, l'idée la ronge, fait accélérer son rythme cardiaque. Il suffirait d'un rien pour qu'elle se laisse tenter. Après tout, ils sont supposés être un couple, et les couples s'embrassent n'est-ce pas? Ses yeux passent à nouveau de ses lèvres à ses yeux, puis de ses yeux à ses lèvres. Elle cherche une raison de ne pas l'embrasser, en trouve des dizaines. Celles pour l'embrasser sont tout aussi nombreuses. Son coeur accélère sous la pression et elle commence à fermer les yeux, ses doigts se crispent sur l'épaule d'Eoghan où ils ont prit place au début du slow et elle inspire profondément pour se donner du courage avant de grimacer de douleur.«Ouch»Chuchote-t-elle avec un nouveau gloussement. Il vient encore de lui marcher sur les pieds, et elle décide de prendre ça pour un signe. L'embrasser serait probablement une belle erreur. Il l'a dit lui même, il la considère comme une soeur, et on embrasse pas sa soeur. Les choses risqueraient de devenir gênantes, elle ne peut pas se le permettre. Comme pour s'éviter une nouvelle tentation, Siobhàn préfère finalement poser sa tête contre le torse de son meilleur ami et se laisser porter par la musique. Les yeux fermés, elle ignore si le coeur qu'elle sent palpiter à son oreille est celui du garçon ou l'écho du sien, mais il bat, vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mer 17 Fév - 9:35

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Il passe un moment exquis à ce mariage, même s'il faut clairement avouer qu'il aurait mieux fait de s'abstenir de danser quand on voit comment ça se déroule pour lui. Il marche à plusieurs reprises sur les pieds de sa partenaire, incapable de faire mieux et pourtant, le moment est délectable. La brunette pose sa tête contre son cœur et la lenteur de la musique finit par l'entrainer tendrement dans ses rêveries. Il se demande si elle entend son cœur battre à la chamade à travers sa poitrine. Dans tous les cas, elle serait bien incapable d’interpréter ça comme il se doit, elle mettrait tout sur le dos de l'angoisse de danser en public. Parce que oui, s'il fait un truc pareil, c'est vraiment pour elle mais ça, elle le sait déjà, elle le connait trop bien pour savoir qu'il n'est pas du genre à être à fouler les pistes en soirée mais plutôt dans le canapé à discuter  ou en cuisine à se préparer une boisson alcoolisée. La musique douce se termine et les deux jeunes gens se dirigent instinctivement vers leurs tables. La soirée se termine sur une note agréable, quelques danses, beaucoup de rires, ils se retrouvent, comme avant, comme s'ils ne s'étaient jamais vraiment quittés. Pendant quelques minutes même, il en oublie ses sentiments et voit la jeune femme comme son amie, comme avant quand tout était plus simple. « On devrait rentrer, non ? » annonce t-il quand il voit sa partenaire bailler à gorge déployée. Sans trop se faire prier, elle se lève, récupère ses petites affaires et exige quelques minutes pour dire au revoir à la star de la journée. Celle dont les mots restent gravées dans la mémoire du bel Eoghan: a voir la façon dont vous vous bouffer des yeux. Et si... Et si c'était réciproque ? Et si elle aussi ressentait quelque chose de différent de l'amitié pour son voisin de toujours ? Parfois, Eoghan le pensait, seulement, il était trop lâche pour lui avouer ce que lui ressent, il aurait trop peur de perdre tout ce qu'ils ont construit ensemble. S'il va bien aujourd'hui, c'est parce qu'il l'a rencontré elle. Ils prennent la route du retour, un silence qui n'a rien d’embarrassant s'installe entre eux, la nuit est largement tombée et cette soirée était pleine de rebondissements. Appuyé contre la vitre côté passager, il reste songeur. Il se pose milles et une questions. Il se demande surtout s'il n'aurait pas du profiter de cette journée pour embrasser sa dulcinée, juste une fois, pour voir ce que ça fait, pour voir ce qu'il ressent. C'est vrai, il est possible qu'il ne se passe rien du tout, pas d'alchimie et s'il ne fait rien, il ne le saura jamais. Une fois de plus, il est trop flippé à l'idée de se prendre un vent, à l'idée qu'elle le questionne là dessus. Ils sortent tous les deux du véhicule du paternel de la jeune femme et il la raccompagne jusqu'à la porte. « Bon ben, bonne nuit... » fit il sans trop de conviction, un sentiment d'inachevé, une impression de ne pas avoir saisi cette opportunité. Il baisse la tête et recule d'un pas, près à rejoindre les bras de Morphée même s'il sait bien qu'après une journée comme celle ci, il n'y arrivera pas de si tôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siobhàn Gogarty
membrehello from the other side
○ messages : 646
○ inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mer 17 Fév - 10:51

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Le slow s'achève, remplacé par quelque chose de plus rythmé. Les couples se séparent, mais quelques uns restent sur la piste pour continuer à danser. Siobhàn préfère rejoindre sa table avec Eoghan. Elle aime danser, s'amuser, mais l'alcool qu'elle a avalé au cours du repas lui a donné le tournis, ou peut-être est-ce ce slow qui la chamboule encore. Toujours est-il qu'elle préfère retourner s'asseoir en compagnie de son meilleur ami. Le reste de la soirée lui semble parfait. Détendue par le champagne, dont elle boit encore une ou deux coupes entre deux danses ou pendant qu'elle discute avec quelques personnes, la jolie brune laisse de côté ses doutes et ses insécurités. Elle profite d'avoir à ses côtés, pour une soirée seulement, le petit ami parfait. Sio se sent un peu comme cette princesse, Cendrillon. Minuit est passé depuis longtemps, mais elle sait elle aussi qu'il lui faudra dire adieu à son prince charmant une fois la soirée terminée. Alors malgré la fatigue, elle tente de faire durer les choses jusqu'à n'en plus pouvoir. « On devrait rentrer, non ? ». Elle pose ses petits yeux fatigués sur son meilleur ami et lui adresse un sourire résigné tout en hochant la tête. Elle voudrait que la soirée ne se termine jamais, parce que quand elle ouvrira les yeux demain, ils seront à nouveau Siobhàn et Eoghan. Les meilleurs amis du monde... Elle récupère sa pochette sur la table, et prend quelques minutes pour aller saluer Tara et Samuel qui sont de nouveau assis à la table d'honneur, tout sourire. «Vous partez déjà?» La jolie brune hoche la tête et Tara la serre dans ses bras une nouvelle fois. «Merci encore d'être venus. Et félicitations!» Siobhàn hausse un sourcil intriguée. Félicitations?«Vous faites un couple génial, j'suis contente que tu t'accordes un peu de bonheur toi aussi...Tu le mérites» Sio esquisse un sourire avant de s'éclipser pour rejoindre Eoghan, perdue dans ses pensées. Si elle savait, Tara, à quel point ce bonheur a un goût doux et amer à la fois. A quel point il lui est pénible de savoir que demain, tout sera redevenu comme avant. Ils prennent la route et Siobhàn roule légèrement en dessous des limites de vitesse. Elle a bu et ne tient pas à provoquer d'accident, peut-être cherche-t-elle aussi à repousser le moment des adieux. Celui où le sort sera rompu. Ils s'engagent malgré tout dans l'allée de sa maison une petite demie-heure plus tard. Elle coupe les phares et soupire avant de sortir de la voiture. Ca y est, son minuit sonne.  « Bon ben, bonne nuit... » Appuyée contre l'encadrement de la porte, Sio hoche la tête, le coeur serré. Elle se demande l'espace de quelques secondes ce qu'aurait fait Cendrillon, si elle avait eu l'occasion de dire au revoir au prince dans de telles conditions en oubliant volontairement un détail: Le prince était amoureux de Cendrillon, lui. Eoghan s'éloigne, et un léger sentiment de panique s'empare de la brune. Si c'était sa seule chance? «Hey, boyfriend...» L'interpelle-t-elle suffisamment fort pour attirer son attention sans pour autant risquer de réveiller tout le voisinage. «Tu ne m'embrasses pas pour dire bonne nuit?» Elle lui adresse un sourire amusé, le coeur au bord des lèvres. Son estomac se contracte tandis qu'elle attend sa réponse et son rythme cardiaque ralentit. Elle est presque certaine qu'elle pourrait mourir s'il la laissait là maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mer 17 Fév - 11:29

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Fin de l'histoire, ce mini conte de fée n'aura duré que quelques heures et pourtant, Eoghan sait déjà que le souvenir de cette journée restera gravé dans sa mémoire à jamais. Si les au revoir se font plus difficilement que prévu, Eoghan se résout à quitter le perron de sa jolie voisine pour retrouver la fraicheur de ses draps. Il n'en a pourtant pas la moindre envie, il aimerait que la soirée ne se termine jamais. « Hey, boyfriend... » il se tourne, le regard plongeant immédiatement dans les iris de la jolie Siobhàn. Il aime l'entendre prononcer ce mot à son égard. Il attend la suite avec impatience. « Tu ne m'embrasses pas pour dire bonne nuit ? » il ne s'était pas attendu à ça, il a l'impression que son corps tout entier va s'écrouler sous le poids de cette demande. Son regard toujours planté dans celui de sa voisine, il revient sur ses pas. Il a une boule au ventre, l'impression que son cœur va littéralement exploser dans sa poitrine. Ce moment, il l'a finalement attendu presque toute sa vie. A quelques centimètres d'elle à peine, il n'a pas quitté son regard une seule seconde. Une main vient encadrer le visage frêle de la belle brune alors qu'il fait un pas de plus vers elle, collant ainsi son corps à celui de sa partenaire de jeu pour ce soir. Soudainement secoué de frissons, ces lèvres viennent goûter à celles de sa meilleure amie. Un arc en ciel, un éclair en plein ciel, l'impression de voler. On peut directement rayer l'idée de ne rien ressentir. L'alchimie qui règne entre ces deux là se confirme largement alors que le partage de salive ne se termine plus. Il n'a aucune envie de dire adieu à ce moment. Il a peur de l'avenir, de ce que le futur leurs réserve. Et si... Et si elle ressentait la même chose, s'ils se mettaient ensemble ? Et si ça tournait mal ? Tant de questions sans réponses. Il aurait aimé être libre de toute contraintes, de toutes responsabilité mais quand on est face à son grand amour, tourner le dos n'est pas une option viable. Manquant soudainement de souffle, il recule doucement et ses yeux s'ouvrent. Une vague de chaleur inonde tout son être. Wow, ce baiser l'a complètement retourné, le laissant avec aujourd'hui une seule certitude: celle qu'il avait raison depuis le début sur ce qu'il ressentait, ce n'était pas que de l'amitié. Il ne peut d'ailleurs s'empêcher de penser qu'elle a du le sentir elle aussi, quelque chose d'aussi puissant, ça ne peut pas aller que dans un sens. Il n'ose rien dire, bien incapable de parler, il se contente de la fixer tendrement, d'essayer de lire une quelconque émotion à travers le regard de sa partenaire mais il n'y voit que de la peur. « alors... » finit il par articuler avec beaucoup de difficultés. « bonne nuit. » il déglutit avec difficultés et reste sur place, attendant un geste, une réponse de la part de la jeune femme. Peut être aussi qu'elle le retienne finalement, comme elle l'a fait quelques minutes plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siobhàn Gogarty
membrehello from the other side
○ messages : 646
○ inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio) Mer 17 Fév - 13:57

because you're my friend
Every day we ignore how completely broken this world is, and we tell ourselves that it's all going to be okay, "You're going to be okay." But it's not okay. And once you know that, there's no going back. There's no magic in the worldat least today there isn't.
Le petit sourire qui étire les lèvres de Siobhàn se fane lorsqu'Eoghan plonge son regard dans le sien.  Le souffle court, elle l'observe s'approcher et passe instinctivement sa langue sur ses lèvres pour les humidifier. Son pouls ralentit, et elle a l'impression que son coeur va s'arrêter de battre d'une seconde à l'autre tandis qu'une sensation étrange se manifeste au creux de son ventre. Les papillons sont de retour qui lui chatouillent les côtes. C'est un mélange de peur et d'excitation qui s'empare d'elle. Elle a envie de rire et de pleurer à la fois. La main chaude  qu'il pose sur sa joue glacée lui fait l'effet d'une brulure et pourtant, elle aimerait qu'il ne l'enlève jamais. Ses yeux rivés dans les siens, elle entre-ouvre légèrement les lèvres. Une idée stupide lui passe par la tête. Et s'il ne faisait qu'embrasser sa joue? Un puissant sentiment de frustration s'empare d'elle à cette simple pensée, qui s'évanouit lorsqu'il réduit la distance entre leur deux corps à néant. Tout à coup ce coeur qui t'avait presque oublié, se pointe à ta porte et se remet à cogner... Leurs lèvres se trouvent et Siobhàn a l'impression de recevoir une décharge électrique. Son coeur se jette contre sa cage thoracique comme un fou en cage tandis que ses doigts se referment sur le cou d'Eoghan où ils se perdent dans les petits cheveux qui parsèment sa nuque. C'est la première fois qu'un baiser la bouleverse autant. Là dans les bras d'Eoghan, la fleuriste a l'impression d'exister pour de vrai. Ca n'a rien à voir avec les baisers qu'elle a échangé avec ces dizaines d'hommes et de femmes qu'elle a fréquenté par le passé. C'est doux et empressé à la fois, passionné et sensuel, enivrant.  Le baiser perdure, et la jolie brune se surprend à souhaiter qu'il ne s'arrête jamais. Cette seule pensée éveille un sentiment de panique en elle. Elle ne veut pas que ça s'arrête parce qu'elle est amoureuse d'Eoghan Cette idée fait accélérer un peu plus son coeur, la peur s'empare d'elle alors qu'Eoghan se détache d'elle pour reprendre son souffle. Que va-t-il se passer maintenant? Que vont-ils devenir? Son regard trouve celui du garçon. Le souffle court,lèvres encore entre-ouvertes, elle l'observe partagée entre le désir de l'embrasser à nouveau et celle de fuir. Elle vient de commettre l'irréparable, elle s'était jurée de ne jamais tomber amoureuse. Parce que la chute risque d'être trop douloureuse, insupportable. Elle ne peut pas perdre Eoghan. S'attacher c'est perdre! Cette phrase se répercute en écho dans son esprit jusqu'à ce que le garçon reprenne la parole. « alors... » Elle déglutit nerveusement, et son coeur se serre dans sa poitrine.Peut-être aurait-il mieux valu qu'il l'embrasse sur la joue finalement...« bonne nuit. »Elle hoche la tête, resserre son manteau autour de ses épaules et passe une langue nerveuse sur ses lèvres. Une partie d'elle souhaite qu'il reste, qu'ils partagent plus qu'un baiser, plus qu'une nuit. Mais elle a peur de ce que sera demain, qu'il regrette, que plus rien ne soit comme avant. Ils ont déjà franchit un point de non retour, elle n'est pas encore prête à tout risquer. «Ouais...Bonne nuit...»Murmure-t-elle avec un sourire blême. Elle lui jette un dernier regard avant de pousser la porte d'entrée. Là, dans l'obscurité de l'entrée, appuyée contre le mur, Siobhàn passe une main légèrement tremblante sur ses lèvres avant d'esquisser un sourire qui se perd dans un soupir. So... This is love  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: because you're my friend (sio)

Revenir en haut Aller en bas

because you're my friend (sio)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fan Plus Friend
» Et plus si affinités (Friends with Benefits)
» Ayrton Senna
» Aka's doll : Capucine's new friend (Enyo Irrealdoll) 17/09
» Vos Bisounours.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE HAVE YOU BEEN :: LA VILLE :: LE RESTE DU MONDE :: Irlande-