AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

(kelaan) hello from the other side

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Kelaan Ahearn
fondateurhello from the other side
○ messages : 311
○ inscription : 17/01/2016

MessageSujet: (kelaan) hello from the other side Mar 19 Jan - 17:13

kelaan ahearn


it's where my demons hide
Nom : Ahearn. patronyme de la nouvelle famille, celle à laquelle il a été arrachée lorsqu'il avait quinze ans. les parents qui ont décidé de changer le nom de famille pour offrir le nouveau, pour offrir la famille.
Prénom : kelaan. la plupart du temps les autres l'apelle kel' ou 'lan. ca relatif.
Âge : trente-un an. trop de temps près de lui, le fou, le kidnappeur. il ne sait plus vraiment faire la part des choses, il ne sait plus rien. le temps qu'il ne compte plus. cette impression d'être mort déjà.
date et lieu de naissance : trois mars. dublin.
vos origines : irlandaises.
Métier : rien pour le moment, il ne sait plus comment vivre. ce besoin de se faire dire quoi faire. ce qu'il connait depuis des années. pas d'études pour l'aider et l'école qu'il devra reprendre. la vie qui fou le camp.
Orientation sexuelle : les femmes qu'il aime, mais la chaire qu'il n'a pas goûté depuis ses quinze ans. une qui attire. une qu'il aime, mais ce n'est pas saint, ce n'est pas bien.
Statut matrimonial : le coeur bris, le coeur fermé, l'esprit détraqué.
côté financier : pauvre, les années enfermées et l'argent qui n'entre pas. la vie qui ne sait pas reprendre en main.
les crédits : (avatar) hepburns.
(rappel à enlever : l'image à droite doit être un avatar de 200x320 merci)

un peu plus sur toi
brisé les années enfermées à tenter de trouver une solution pour la sortir de la, sa soeur, son attache, son port. il ne savait pas quoi faire, il se sentait impuissant. s'allier pour mieux trahir. son idée. mais les années pour gagner la confiance, les années pour se trouver près de lui et apprendre. les années pour lui détruire la caboche. secret les mots qu'il ne dit pas souvent, les conversations qu'il ne sait plus mener et les horreurs qu'il a du faire sur les kidnappés. la haine des autres. rien qu'il ne dit, rien qu'il n'offre, que les maux qui rongent de l'intérieur. protecteur depuis toujours, avec elle. sa soeur. chasser les prétendants, serrer les poings, frapper plus fort. toujours là pour elle même lorsqu'elle pensait la trahison. c'était pour elle, pour la sortir de là. il est perdu maintenant. les folies. l'envie d'y retourner. l'esprit détraqué. violent il ne sait pas se contrôler. les poings qu'il prend pour se défendre, les poings qu'il prend pour s'opposer. agressif la voix qui monte rapidement, le calme qu'il ne sait plus supporter. trop d'année à faire semblant d'aimer le tortionnaire, trop d'année à poser les masques. il ne sait plus maintenant, les mots acerbes aux bord des lèvres, la folie qui anime le corps. sensible les émotions des autres qui le touche plus qu'il n'y paraître. le visage insensible, mais le coeur qui ressent trop. fermé le visage de marbre, le voile sur les yeux. impossible de lui en lui avec les années près du fou, près du scientifique. vacillant cette envie d'y retourner, parce qu'il ne connait rien d'autre, parce qu'il ne sait plus vivre sans. les remords pour la trahison du kidnappeur. cette impression qu'il a fait la bonne chose. il ne sait plus.

Depuis combien de temps es-tu à Youghal et que penses tu de cette ville ? ○ il y a vécu pendant cinq ans, lorsqu'il a été accueillis dans cette nouvelle famille, lorsqu'il a trouvé refuge. maintenant, il a été arraché à sa vie pendant des années, pendant seize ans et il a fini par oublier le décor, la vie d'avant. il n'en pense rien parce qu'il ne sait plus se souvenir, il ne sait plus ce qui a pu s'y produire avant. que les années brisées au fond du crâne.

Quelle est votre position vis à vis des enlèvements ayant eu lieu avant les années 2 000 ? il connait trop, il en sait plus qu'il ne le voudrait. sa vie brisée, sa vie piétinée. il a été plonger dans cet horreur avec d'autres, les morts sur la conscience, la peine dont il ne sait plus se défaire. il aurait voulu que ce soit autrement. cette foutue vie qu'il déteste. le passé à changer, la folie dont il ne peut plus se détacher. sa position. il regrette. il veut y retourner. il ne sait plus. le syndrome de stochkolm.

Où est-ce que tu te vois dans le futur? ○ nul part. cette impression qu'il ne sait pas où se rendre, cette impression qu'il ne sait pas avancer à cause des années enfermées. trop d'années perdues. pas d'étude. pas de travail stable. rien pour l'aider. par d'argent. que le chaos. que la vie qu'il ne sait pas reprendre en main, rien qui ne l'attend. que le passé qu'il crève de changer.

derrière l'écran
ton pseudo : belzébuth. âge : 26 ans au moins de mars, je mets de suite. pays : canada. fréquence de connexion : aussi souvent que possible, mais entre les deux boulots et les coeurs, ca sera chaud. comment t'es arrivé ici ? : par la création du fo. un commentaire ? :          

_________________

hello from the other side
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kelaan Ahearn
fondateurhello from the other side
○ messages : 311
○ inscription : 17/01/2016

MessageSujet: Re: (kelaan) hello from the other side Mar 19 Jan - 17:13

votre histoire


hello from the other side

enfant abandonné depuis gamin, il n'a jamais réellement eu de famille stable pendant des années. des nouvelles maisons. des nouvelles familles. des endroits pour le rendre plus instable, pour le rendre fragile, pour le faire accumuler les conneries avant d'attirer l'attention. il ne connait pas les vrais parents. il n'a jamais su. il ne cherche plus à savoir, encore moins depuis quelques années. pas de point d'ancrage, rien pour s'attacher, que les amitiés volages, que les enfants auxquelles il ne s'attache pas. l'enfant instable que personne n'a envie d’engager, que personne n'a envie d'avoir sous son toit. une famille pour l'aimer, une famille pour qu'il se sente bien. des années à attendre un endroit ou trouver un point d'ancrage. c'est elle qu'il a trouvée, la petite soeur. la petite à protéger, la fragile à garder près de lui. le temps passé a veillé sur elle, mais les conneries qu'il connait trop bien. la nouvelle famille qu'il aime. le patronyme qui change pour adopter celui de cette nouvelle famille. la vie qui semble plus normale, la vie qui devient un peu plus stable et calme. elle. elle qui vient le voir trop souvent, elle qu'il prend dans ses bras pour la consoler lors des crises, le corps fragile au creux des bras. la gamine qu'il console, la soeur, son point d'ancrage, sa famille. les souvenirs sont flous. il ne sait plus réellement lorsqu'il a été arraché à la famille avec elle. il l'accompagnait pour se rendre à l'école. une voiture. le flou. le noir. c'est vague. il ne souvient plus réellement, que les images qui finissent par se dissiper, par s'envoler de l'esprit. les années enfermées, que cette envie de la rassurer, de calmer les maux, mais les opérations s’accumulent sur le corps. les marques sur la peau de kelaan, les marques sur le sien qu'il ne supporte pas. il cherche. il cherche une façon de la sauver elle, une façon de la sortir de cet enfer qu'il ne supporte pas. les années perdues. les années qui s'envolent. une idée qui vient au crâne. se rapprocher de l'homme, se rapprocher du scientifique pour pouvoir les libérer, pour pouvoir veiller sur elle. il ne sait pas comment faire, il ne sait pas ce qu'il doit faire pour la rendre libre, pour lui rendre les années perdues. l'attirance qu'il ne comprend pas, le corps qu'il aime sentir contre le sien, le palpitant qui s'emporte au fond du torse. le dégoût qui prend place au fond de la bouche. il ne peut pas se rapprocher d'elle, il ne peut pas être attiré par elle. c'est sa soeur. ca le rend fou. ca le rend fou lorsqu'elle s'approche trop, lorsqu'il respire l'odeur de sa peau. près du fou qu'il doit se trouver, écouter les ordres et effectuer. il a du mal à retrouver le contrôle, il perd l'esprit, les idées qui sont de moins en moins claires au fond du crâne. les expériences qu'il doit assister sur eux, les outils qu'il donne et le fou qui fini par le former, par lui vriller le cerveau. le sang des autres sur les mains, il vacille, il ne sait plus vraiment ce qu'il doit faire, plus comment faire. le temps qui file. il ne sait plus combien de temps il passe près de lui. il voit la colère dans le fond de ses yeux à elle. il entend la rage dans le fond de la voix. elle le méprise, elle le déteste. il le sait. il en sait pas comment l'aider autrement. il l'aide. il s'approche d'elle. elle le rejette. elle le déteste. la folie au fond du crâne. quelques jours qu'il sent le vent frais sur le visage. qu'il peut se séparer de lui, mais il l'impression qu'il ne sait plus quoi faire, qu'il ne sait plus comment vivre sans le fou pour lui dire quoi faire, pour lui donner des ordres, pour le rendre fou.

_________________

hello from the other side
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(kelaan) hello from the other side

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lit side-car
» jumeaux et side bed
» Questions sur le side-bed....
» Asian Side
» Fini le side-car!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE HAVE YOU BEEN :: ARRIVEE :: HELLO, IT'S ME :: BIENVENUE À YOUGHAL-