AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

— night terror.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Poppy Savage
membrehello from the other side
○ messages : 66
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: — night terror. Sam 23 Jan - 18:59

poppy savage


dust covers those crimson hands
nom : savage, on ne sait même plus d'où provient le patronyme prononcé sous l'insolence. susurrent ceux qui la toisent du coin de l'œil alors qu'elle feint de ne pas les avoir dans sa ligne de mire. on ne sait pas ce que ce nom de famille signifie, on ne sait pas d'où il provient. on ne sait rien.
prénom : poppy et on en vient à se demander si c'est bel et bien l'appellation officielle. ou si elle s'est donnée une nouvelle identité ? si aisé pour celle dont la liberté n'est qu'une jouissance continuelle mais répétitive. poppy, c'est peut-être un diminutif, ou bien même un surnom. on ne sait pas, et encore une fois, on ne sait rien.
âge : vingt-sept ans mais le mensonge s'articule si facilement sur les lippes habituées aux fabulations. seule elle est au courant de l'âge qu'elle possède réellement. peut-être dit-elle la vérité, peut-être n'est-elle qu'un ramassis de simulacres dans lesquels elle s'est perdue.
date et lieu de naissance : vingt-neuf du deuxième mois de l'année, c'est la banlieue de reykjavik qui l'a entendu brailler la toute première fois. zéphyr qui vint frôler les joues d'une femme aux traits esquintés, celle qui s'accrochait à la vie alors que cette dernière lui refusait une quelconque entrée. meurs, que l'existence lui soufflait, mais elle était encore là. vivante, la progéniture dans les bras.
vos origines : mélange des racines. elle vient d'ici, puis d'ailleurs. elle est là, puis sur un autre sol. des traditions qu'elle n'a jamais pris la peine de respecter, désintéressement total des ascendants qu'elle n'a jamais connu et qui ne peuvent pas l'aider dans sa vie actuelle. besoin de survivre, les accents d'islande roulent sur la langue.
métier : rien. elle est celle que l'on croise aux détours d'allées que l'on aimerait effacer des cartes. celle qui arpentent les avenues sous la crasse. celle qui avance en tirant sur une cigarette qu'elle ne veut pas lâcher d'entre son index et son majeur. elle n'est rien. elle ne fait rien. boulots, ici et là. elle est plutôt celle que l'on a vu grandir. celle qui tendait les bras, les paumes ouvertes. quémandant. demandant. suppliant. aujourd'hui, elle vadrouille. elle vend ses services en matière d'investigation. fouineuse professionnelle. puis quand ça paie moins, elle se vend. elle. mais elle trouve ça tellement indécent. tellement... dégoûtant. qu'elle ne le fait qu'en cas d'extrême urgence. quand il fait -20°C, et que les draps sont de rigueur.
orientation sexuelle : hétérosexuelle. souvenirs de courbes féminines effleurées de ses phalanges fines. bout des doigts qui frissonnent, la chair qui réagit à chaque toucher. fut un temps où c'était le métier. toucher, et bien plus. femmes et hommes, hommes et femmes. mais ses goûts restent clairs sur le sujet. les hommes, et seulement eux.
statut matrimonial : qui voudrait de la mendiante qu'elle est ? personne. seule, ne cherchant pas à venir combler une place qui n'est qu'éphémère. l'amour, c'est pour les enfants, le cul, pour les grands. alors se mettre dans une situation qu'elle n'a jamais eu l'opportunité d'expérimenter, très peu pour elle. célibataire endurcie, depuis la nuit des temps.
côté financier : en bas de l'échelle, pauvre et sans l'espoir de voir un jour les ressources devenir inutiles. chaque centime, elle le conserve précieusement et dieu c'est que c'est complexe de vivre dans une société qui ferme les paupières sur ces problèmes ancrés et qui préfèrent se pencher sur des faits divers peu communs.
les crédits : wanheda.

un peu plus sur toi
tendance à se plaindre. comme si elle avait le poids du monde sur ses frêles épaules, comme si elle avait été damnée à murmurer des jurons à chaque événement déplaisant. il n'y a pas une seule journée où elle peut paraître ne serait-ce qu'un minimum respectueuse. toujours à se lamenter et peu sont ceux qui essaient de la reprendre afin de lui montrer que le monde extérieur peut-être impitoyable, bien plus qu'il ne l'a été avec elle. sa misère avant celle des autres. l'impulsivité qui se fait ressentir. dans les gestes et dans les mots, des problèmes de colère qu'elle ne contrôle pas et qu'elle n'a jamais appris à intérioriser. elle fait tout sortir, le bon comme le mauvais et malheureusement, c'est bien trop souvent que la langue de vipère vient chasser le bon sens. poppy cogne, poppy se fait frapper. poppy joue, poppy se fait malmener. mais elle en a l'habitude. alors ça ne la dérange pas plus que ça. pleurnicharde. bon sang, peut-elle arrêter de verser ces larmes qui perlent sur les pommettes rougies ? elle est facilement émue, facilement chamboulée. elle laisse les émotions la subjuguer, l'envahir. l'engloutir alors qu'elle essaie, tant bien que mal, de dissimuler cette facette de sa personnalité. faiblarde que l'on aimerait dès lors souffler quand on la voit, les larmes voilant les iris, rendant le monde extérieur si flou qu'il en deviendrait presque buvable. elle a beau se plaindre, elle affectionne désormais son quotidien. l'habitude installée qu'elle a maintenant peur d'ébranler. si elle gagnait un jour à la loterie ? elle resterait certainement encore une poignée de semaines, ainsi. à vivre dans les allées, se demandant ce qu'elle pourrait bien faire d'une abondance qu'elle n'a jamais mérité.  craintive. elle prend peur pour un rien, alors qu'elle est la première à brandir les poings. son palpitant qui fracasse la poitrine, qui bat à une allure folle quand elle se retrouve dans une situation délicate. adrénaline qu'elle recherche, peur qui la fait se sentir vivante. douleur, peine, tristesse. des sentiments qui font mal mais qui lui montrent qu'elle est encore là, à respirer, à faire fonctionner les mécanismes et les rouages de ce corps qui a longtemps demandé à simplement périr.

Depuis combien de temps es-tu à Youghal et que penses tu de cette ville ? ○ Vingt-ans qu'elle erre. Vingt-ans qu'elle se fond comme elle le peut, dans une masse imposante qui la bouscule sans aucune gêne. C'est à l'âge de sept ans qu'elle mit la première fois les pieds sur un territoire dont elle ne connaissait rien. Cachée dans des réserves d'un bateau qui faisait la correspondance entre deux ports, l'un islandais, l'autre irlandais. Un brin de chemin effectué, cachée entre deux caisses, fugitive, réfugiée, immigrée acceptée puis abandonnée dans les rues. Petit comté aux allures conviviales, on grattouille doucement la surface des apparences et on découvre que les humains sont finalement tous pareils, peu importe la destination. On la regarde. Non. On la dévisage. Petite, on lui donnait quelques pièces, aujourd'hui, on considère qu'elle peut se débrouiller d'elle-même. Les individus sont sympathiques. Aux premiers abords. Cachent dans les pensées des vices ensevelis, qu'ils montrent à la tombée de la nuit. La communauté n'a rien qui la sépare des autres. Identique. Mêmes maux, mêmes plaisirs.

Quelle est votre position vis à vis des enlèvements ayant eu lieu avant les années 2 000 ? Tout le monde en parle. Ça jase, ça murmure des rumeurs infondées. Sujet d'actualité, qui revient sur des lippes avares de discussions mystérieuses dont les éléments n'ont pas été révélés. Ceux qui aiment jouer sur des spéculations, suppositions généralement faussées. Ceux qui se pensent dans des films, ceux qui n'y voient qu'un scénario macabre d'un fou furieux dont certaines cases manquent. On aime en parler, on aime bien trop revenir sur les faits. Et pendant ce temps, il y a cette enfant devenue femme. Celle dont l'identité n'a jamais été considérée, celle qui a fait fuir des regards immondes envers sa silhouette. Jalouse de l'attention de ceux qui ont été enlevés, de ceux qui ont été séquestrés. De ceux qui sont revenus. De ceux qui ont fait soulever de lourdes inquiétudes. Alors qu'elle, elle, Poppy. Dans le besoin, depuis des années. Depuis toujours. Des malheurs cognent les quotidiens qui doivent changer, mais son malheur à elle, il n'affecte personne. Et ça la répugne, tout comme ça l'attriste. Mais elle s'y est faite. A compris. Chacun pour sa gueule.

Où est-ce que tu te vois dans le futur? ○ Toujours au même endroit. Mêmes habitudes, routines inchangées sous les années qui ont défilé. Pourquoi aurait-elle la chance de pouvoir altérer la vie qu'elle mène ? Elle a tant de fois prier, vaines étaient les espérances envers un dessein plus lumineux, clarté à jamais voilé sous des nuages sombres et menaçants. Tant pis. Elle a, depuis bien longtemps, accepté le dessein sinistre qui s'est logé dans ses paumes. Les phalanges se resserrent parfois, s'enroulant en formant des poings serrés, lui rappelant qu'elle aurait peut-être pu avoir plus, être plus, dans une vie différente, dans des conditions autres que celles-ci. Tant pis. Elle accepte le présent, elle accepte même si l'amertume reste dans le fond de la gorge, animosité écrasante qui vient titiller le gosier et qui la rend d'une acerbité détestable quand la lucidité se perd.

derrière l'écran
ton pseudo : wanheda, vivi. âge : vingt-et-un ans. pays : france. fréquence de connexion : quotidiennement. comment t'es arrivé ici ? : bazzart. un commentaire ? : je vous aime déjà.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poppy Savage
membrehello from the other side
○ messages : 66
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 18:59

Running through the parking lot


He chased me and he wouldn't stop

L'impression de ne pas être. Sensation d'effacement alors que la foule entourait la silhouette enfantine. Les poings étaient refermés et les iris scrutaient chaque carrure qui zigzaguait entre la sienne. Elle déglutissait, voix peinant à retentir dans les discussions des uns et des autres qui ne faisaient pas attention à l'appel. Détresse de la fillette qui ne savait plus où donner de la tête. À gauche et à droite, elle se tournait sur elle-même afin d'observer ces personnages tous différents. « Uniques », qu'ils se disaient et pourtant, tous similaires en un seul et même point. L'Indifférence. Poppy n'était qu'une ombre aux yeux d'autrui. Qu'une image, qu'un reflet que l'on balayait aisément d'un revers de la main sans que l'on ne prenne la peine de voir si elle allait bien. Poppy, elle s'était débrouillée. Jeunesse à gambader, à fréquenter les lieux des enfants. Regroupements de ces derniers, garçon qui la toisait et qu'elle observait sous cette apparence des moins attirantes. Elle n'était rien, il était tout. Elle n'avait rien, il avait tout. Ou du moins, une famille qui semblait avoir de l'affection à son égard. « Tu en veux ? » qu'elle articula alors que sa paume se tendait vers l'individu. Certainement plus âgé qu'elle, elle qui n'avait à l'époque qu'une dizaine d'année, mais aura bienfaitrice qui l'entourait, lui. Ou ce n'était qu'une impression, qu'une illusion qu'elle avait façonné en le voyant si souvent sans jamais lui adresser la parole. Il regardait dans le creux de la main, quelques bonbons emballés qu'elle avait sorti de sa poche de jeans tout froissé. Il fronçait les sourcils, ne comprenant pas ce geste, ne comprend pas pourquoi elle en faisant tant alors qu'elle n'avait rien. « Garde-les. » qu'il énonça en lui refermant sa paume, enroulant les phalanges pour recouvrir les confiseries. « Mais. » Simple tirade, fusillade dans un regard qui la pétrifia. Elle déglutit en les remettant dans sa poche, ne bronchant pas. De toute façon, pourquoi accepterait-il de la nourritre venant d'une enfant qu'il ne connaissait pas. « Je te croise. Tous les jours. Tu viens d'où ? » Interrogatoire qu'elle aurait voulu fuir, honte de prononcer ces mots qui ne la blessaient que plus à chaque fois. « Nul part. » Réponse qui pouvait sembler incompréhensible. Tout le monde vient de quelque part. Tout le monde a des racines. Mais les siennes, elle les avait effacé. « Je vis partout. Dans les rues. » qu'elle peina à prononcer en baissant les prunelles vers des pavés complètement délabrés. Sa maison, les avenues bondées et abandonnées dès la nuit tombée, dès le froid installé. « Mais comment tu fais pour vivre ? » Elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire. Comment elle faisait ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Quelle force invisible la poussait à continuer ? Une question qui n'avait pas de réponse. « Je respire, comme toi. Sinon, je mange ce qui me passe sous la main. Je me lave, à la piscine municipale, en passant entre les guichets... » Secret révélé qui fit éclater de rire l'interlocuteur. Honteuse, joues qui chauffaient à cause de l'embarras certain. Il lui tapota la tête, deux petits coups de paume qui la redressèrent. Geste bien trop sympathique, bien trop chaleureux pour qu'elle ne puisse pas le relever. Ancré dans sa mémoire, ancré à jamais. Cœur qui s'était laissé amadouer par la gentillesse. Chaque matin, chaque midi, chaque soir, à des créneaux bien précis. Elle pouvait le voir et il venait à sa rencontre. Ça parlait. De tout, de rien, surtout de rien. De sujets inutiles, de sujets dont ils ne connaissaient que les bases. Ça jasait, ça rigolait, ça se tissait dans une relation qui lui paraissait éternelle quand bien même le prénom n'était que le seul élément qu'elle possédait sur lui. Pas de patronyme, pas d'âge. Juste une personnalité qu'elle avait cerné et qui l'avait subjugué. Et du jour au lendemain, l'oubli. Plus rien, plus personne à l'attendre. Personne à qui demander où le trouver. Juste disparu. Juste. Effacé et complètement introuvable. Des années plus tard, Poppy, on pouvait encore la voir. Assise sur le banc dans le parc, assise au bord de l'eau. Assise à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kelaan Ahearn
fondateurhello from the other side
○ messages : 311
○ inscription : 17/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:01

D'abord bienvenue à toi I love you
Pour le choix, ca dépend du personnage que tu as envie de faire parce que bon elles ont pas la même tête

edit ; marie est un bon choix

_________________

hello from the other side
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Saíréann Ahearn
fondatricehello from the other side
○ messages : 595
○ inscription : 07/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:02

MARIIIIIE (comment ça je suis fan de the 100 ?) hayley atwell est pas mal aussi... mais mon coeur va droit sur marie
bienvenue parmi nous ma jolie I love you bon courage pour ta fiche et si tu as des questions n'hésite pas

_________________

we're broken, you and I.
she's broken and she doesn't know how to fix herself. but she wonders if he's willing to take the broken pieces of her and hold them in his hands. she wonders if it's enough. she just has to trust that he’ll stay there, that he’ll take the fragile pieces and guard them. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:07

Apparemment ton choix s'est porté sur Marie. Excellent choix je dois dire, elle est superbe.
Bienvenue sur le forum, j'espère que tu te plairas parmi nous
La moindre question surtout n'hésites pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Saíréann Ahearn
fondatricehello from the other side
○ messages : 595
○ inscription : 07/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:08

ça pour être belle I love you très bon choix

_________________

we're broken, you and I.
she's broken and she doesn't know how to fix herself. but she wonders if he's willing to take the broken pieces of her and hold them in his hands. she wonders if it's enough. she just has to trust that he’ll stay there, that he’ll take the fragile pieces and guard them. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:09

MDR, on va avoir tout le casting de the 100 à ce rythme.
Oui, j'arrête de flooder, désolé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poppy Savage
membrehello from the other side
○ messages : 66
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:15

Vous êtes tous au taquet pour répondre. Je me suis laissée charmer par Marie, y a assez de ressources de son côté, puis petite bouille toute mignonne donc voilà. En tout cas, vos avatars dépotent et merci pour votre aide, ainsi que l'accueil. Et floodez, floodez, je vous en prie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Saíréann Ahearn
fondatricehello from the other side
○ messages : 595
○ inscription : 07/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:28

bouille mignonne ça dépend si tu la prends au début de the 100 ou à la fin x)
ET Eoghan t'as QUOI contre le cast de the 100 ?

_________________

we're broken, you and I.
she's broken and she doesn't know how to fix herself. but she wonders if he's willing to take the broken pieces of her and hold them in his hands. she wonders if it's enough. she just has to trust that he’ll stay there, that he’ll take the fragile pieces and guard them. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:35

Rien du tout
Prend un calmant. *caresse la tête de Sairéann*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poppy Savage
membrehello from the other side
○ messages : 66
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:38

Non mais même avec de la crasse sur elle, elle est choupi. (mais effectivement, c'est plus le même genre )
J'espère bien que t'as rien contre le cast de t100, sinon, t'auras à faire à... moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Saíréann Ahearn
fondatricehello from the other side
○ messages : 595
○ inscription : 07/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:40

c'est vrai qu'elle a une tête adorable quand même. sauf avec une machette dans les mains.
eoghan, tu sors.
il aura à faire à moi aussi, il ne s'en sortira pas vivant MDR

_________________

we're broken, you and I.
she's broken and she doesn't know how to fix herself. but she wonders if he's willing to take the broken pieces of her and hold them in his hands. she wonders if it's enough. she just has to trust that he’ll stay there, that he’ll take the fragile pieces and guard them. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poppy Savage
membrehello from the other side
○ messages : 66
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:42

Ouais, bon, quand elle est en mode Killing Spree, elle est tout de suite moins mignonne. Mais vachement badass. Je pense que le pauvre Eoghan va se faire martyriser sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eoghan Murphy
membrehello from the other side
○ messages : 480
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:46

*bombe le torse*
PROUT, je fais ce que je veux d'abord, même pas peur.
Enfin un peu de Sairéann quand même (elle a été séquestrée, j'ai oui dire qu'elle avait quelques séquelles )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Saíréann Ahearn
fondatricehello from the other side
○ messages : 595
○ inscription : 07/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:47

j'aime bien son mode killing spree perso

Eo, toi t'auras même plus de séquelles quand tu seras mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poppy Savage
membrehello from the other side
○ messages : 66
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:50

*pousse eoghan avec son index* faiblard.
ouaip, son mode killing spree est génial, elle a tellement évolué depuis la saison une.
et je suis d'accord, t'auras plus de séquelles quand tu seras six pieds sous terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Saíréann Ahearn
fondatricehello from the other side
○ messages : 595
○ inscription : 07/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:51

c'est clair, son évolution est géniale. tout comme celle de son frère I love you
bon j'arrête le flood, c'est mal. je montre le mauvais exemple

_________________

we're broken, you and I.
she's broken and she doesn't know how to fix herself. but she wonders if he's willing to take the broken pieces of her and hold them in his hands. she wonders if it's enough. she just has to trust that he’ll stay there, that he’ll take the fragile pieces and guard them. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poppy Savage
membrehello from the other side
○ messages : 66
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 19:52

j'approuve, les blake ont bien été développés.
ouais vilaine, après on s'étonne que les membres sont incontrôlables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Saíréann Ahearn
fondatricehello from the other side
○ messages : 595
○ inscription : 07/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 20:03

je suis l'admin incontrôlable, tout sera de ma faute...
(comment ça je floode encore ?)

_________________

we're broken, you and I.
she's broken and she doesn't know how to fix herself. but she wonders if he's willing to take the broken pieces of her and hold them in his hands. she wonders if it's enough. she just has to trust that he’ll stay there, that he’ll take the fragile pieces and guard them. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poppy Savage
membrehello from the other side
○ messages : 66
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Sam 23 Jan - 20:11

ça va devenir le chaos à cause de toi.
(on va faire comme si c'était pas du flood )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kelaan Ahearn
fondateurhello from the other side
○ messages : 311
○ inscription : 17/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Dim 24 Jan - 3:48

bravo, tu es maintenant validé


j'aime beaucoup ta fiche mon petit chat, je trouve que tu as une jolie plume et j'espère que tu auras du plaisir sur notre petit forum et t'es bonne en plus alors ca fait plaisir de te voir ici

Félicitations, tu peux maintenant participer à la vie du forum, mais pour ça, il y a quelques petits points à bien savoir et à faire.
○ tu peux terminer de remplir correctement ton profil, n'oublie pas de mettre le crédit de ton avatar, bazzart n'est pas un crédit.
○ tu dois recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'une autre personne ne vienne avec ta tête.
○ tu dois aussi recenser ton métier.
○ tu peux poster une fiche de lien pour te trouver des amis avec qui rp, c'est toujours utile.
○ si tu es un personnage de la liste des enlèvements, il ne faut pas oublier de vérifier si ton pseudo a été ajouté.
○ Des fiches rps et des signatures ont été mises à ta disposition juste ici lorsque tu seras prêt à rp.
○ surtout, have fun et il faut rester prudent.

_________________

hello from the other side
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poppy Savage
membrehello from the other side
○ messages : 66
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: — night terror. Dim 24 Jan - 3:50

purée j'ai été validée par un beau gosse, si ça c'est pas la classe. en tout cas, merci beaucoup à toi, je suis certaine que je vais m'y plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: — night terror.

Revenir en haut Aller en bas

— night terror.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le pigment Moonlight Night
» couches Sweet-Night
» One night stand
» sweet night
» Déception fard Nars "Silent night"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE HAVE YOU BEEN :: ARRIVEE :: HELLO, IT'S ME :: BIENVENUE À YOUGHAL-