AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Cause I don't know how we got this far (Aisling)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Aisling Doyle
membrehello from the other side
○ messages : 55
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Cause I don't know how we got this far (Aisling) Sam 23 Jan - 17:21

Aisling Doyle


La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre.
nom : Doyle
prénom : Aisling, prénom d'origine celtique qui signifie vision, rêve.
âge : 22 ans
date et lieu de naissance : 4 juillet 1994 à Youghal.
vos origines : Irlandaises à 100%, sa famille est ancrée depuis quelques générations à Youghal.
métier : Vendeuse dans une boutique de prêt-à-porter.
orientation sexuelle : Hétérosexuelle
statut matrimonial : célibataire
côté financier : Dans la moyenne.
les crédits : schizophrenic pour l'avatar. Citation by Gandhi.
   

un peu plus sur toi
Forte, elle ne laisse personne voir ses faiblesses, ses failles, si elle veut pleurer la blonde le fera à l'abri des regards, dans sa chambre ou alors sous la douche. Elle s'efforce de réunir sa famille qui s'effondre de jour en jour à cause de l'enlèvement de son frère, il y a de ça quelques années maintenant. Elle fait tout pour rendre plus facile la vie à ses parents, essayant de les aider le plus possible qu'elle le puisse. Naturelle, elle n'est pas du genre à mettre une tonne de maquillage, parfois, elle n'en met même pas, elle n'a pas envie de se faire remarquer plus qu'elle ne l'est déjà. Elle essaye de s'habiller simplement tout en respectant un minimum les différentes modes, elle travaille tout de même dans une boutique de prêt-à-porter. Sérieuse, elle a toujours pris ses études avec grand intérêt, elle a d'ailleurs eu toujours de grandes facilités dans l'apprentissage, pouvant lire sa leçon une fois le soir et la récité parfaitement le lendemain. Photogénique, déjà toute petite, l'appareil photo à toujours était attiré par son visage, elle a toujours aimé être prise en photo, d'ailleurs, elle aurait voulu en faire son métier, elle regarde souvent les magazines de mode ou sur des sites internet les différents clichés des défilés de mode qui se passe dans le monde entier, elle rêve d'ailleurs secrètement d'aller à Paris, participer à la fashion week en tant que mannequin. Altruiste, elle fait passer les besoins des autres avant les siens, elle s'est toujours occupée de sa petite soeur avec qui elle est très protectrice, elle adore aider les petites vieilles dames de la ville à porter leurs courses ou sortir leurs chiens. Douce, elle n'est pas de nature violente, elle ne s'énerve que très peu ou alors on l'aura poussé au bout de ses retranchements, elle préférera régler les problèmes avec la parole. Elle est aussi polie, elle ne dit pas d'insultes ni de grossièretés. Mature, depuis qu'elle est petite, elle s'occupe d'elle seule, ses parents préoccupés à essayer de retrouver leur fils, elle sait se faire à manger, faire sa lessive, enfin, elle n'a besoin de personne pour s'occuper d'elle, surtout elle ne veut pas qu'on prenne soin d'elle. Rancœur, au fond d'elle, elle garde une rancœur contre ceux en charge de l'affaire qui n'ont jamais pu retrouver son frère, ainsi que celui qui a causé toutes ses peines à la ville. Elle pourrait peut-être commettre l'impensable si elle le croisait. Elle aime d'ailleurs, prendre un verre ou deux dans les réserves familiales, lors d'une journée difficile au travail ou chez elle ou alors quand elle pense trop au passé. Renfermée, elle n'aime pas spécialement parler de son passé, elle se contente de hocher la tête et de faire un sourire à tous ceux qui essayent d'aborder le sujet avec elle, que peuvent bien-t-il savoir sur ce qu'elle peut ressentir ? Elle n'a pas envie de leur expliquer, surtout que ce serait trop long.
   
Depuis combien de temps es-tu à Youghal et que penses tu de cette ville ? ○ Elle a toujours vécu à Youghal, sa famille vis ici depuis des générations, leur maison se transmettant de génération en génération. Elle a toujours eu une sensation de malaise dans cette ville, mais elle se sent obligée de rester. Elle ne supporte pas non plus, le regard des autres habitants, ceux qui n'ont pas été touchés par les enlèvements, elle leur en veut, elle ne comprend pas vraiment pourquoi sa famille à était touché et pas eux. Elle a toujours rêvé de devenir mannequin et pour cela rejoindre la ville de Dublin, mais voyant sa famille déchirée, elle ne s'est jamais résolue à prendre le bus qui l'emmènerait loin de cette ville.
   
Quelle est votre position vis à vis des enlèvements ayant eu lieu avant les années 2 000 ? Son frère a était enlevé alors qu'elle n'avait que cinq ans. À l'époque, elle n'a pas vraiment compris ce qu'il se passait. La tristesse de ses parents, le fait qu'il ne soit plus là pour jouer avec elle. Et puis, au fil des années, elle apprit que sa famille n'était pas la seule à avoir été touchée, elle se demande comment eux le vivent, certains n'ont pas l'air d'être affectés, mais ce n'est peut-être qu'une façade, elle-même, elle essaye de ne pas y penser, d'oublier tout simplement, mais elle ne peut oublier le fait qu'il lui manque son grand-frère, qu'il devrait être là pour lui montrer le chemin à prendre. Elle en veut bien sûr, à celui qui a fait ça. Mais le pire, c'est de ne pas savoir, Aisling, a beaucoup espérée pouvoir revoir son frère ailleurs que sur des photos, mais elle s'était résolue à ce qu'il ne reviendrait jamais et qu'il fallait continuer coûte que coûte à vivre.
   
Où est-ce que tu te vois dans le futur? ○ Le futur est flou pour la jeune-femme, elle n'arrive pas à quitter la ville pour rejoindre une grande ville et pouvoir vivre enfin son rêve. Elle se sent piégée dans cette ville, sans vraiment voir d'avenir pour elle. Elle aimerait pouvoir reconstituer sa famille, qu'ils retrouvent tout simplement le sourire, le goût pour la vie. Elle aimerait pouvoir avoir le courage de tout quitter, de partir d'ici, de dire à ses parents qu'elle ne supporte plus l'ambiance qui règne à la maison, de leur dire d'arrêter de se morfondre, d'essayer d'oublier, qu'il ne reviendrait certainement pas. Mais, elle ne peut pas, quand elle voit sa chambre qui n'a pas bougé depuis tant d'années, au fond d'elle il y a encore un petit espoir de le revoir, que tout revienne à la normale, qu'un jour, il passerait la porte comme si rien ne, c'était véritablement passé.
   
derrière l'écran
ton pseudo : Tetel. âge : 24 ans. pays : France. fréquence de connexion : 5/7j. comment t'es arrivé ici ? : J'étais Sydney sur CCL. un commentaire ? : Je suis contente de votre retour et le forum est vraiment très beau.    (rappel à enlever, n'oubliez pas d'aller recenser votre avatar après validation)
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aisling Doyle
membrehello from the other side
○ messages : 55
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: Cause I don't know how we got this far (Aisling) Sam 23 Jan - 17:22

votre histoire


une citation au choix une citation au choix une citation au choix

La famille, Doyle, petite famille tranquille et heureuse d'origines irlandaises. Les parents, ont toujours rêvés avoir une grande famille, alors quand Aisling est arrivé, 7 ans après leur fils, ce fut le bonheur et bien plus encore quand la petite dernière arriva, alors que la première fillette avait quatre ans. Ils ne purent imaginer à cette époque que leur vie allée être chamboulée à tout jamais. Aisling, ayant cinq ans, elle ne comprit pas tout de suite, pourquoi sa maison était remplie de policier. Elle se mit à pleurer demandant ou se trouver son frère. Le frère, qu'elle avait toujours connu et adorer suivre partout pour lui demander de jouer avec elle. Comment expliquer à une petite fille que quelqu'un avait arraché le fils ainé à cette famille soudée ? Ses parents n'en on n'eut jamais le courage, Aisling l'apprit au fil du temps, pendant les premières années, elle n'arrêtait pas de demander où se trouvait son frère. Pendant toute une période, ses parents l'avait plus ou moins enfermée dans la maison, craignant pour la vie de ses autres enfants. Et puis quand elle grandit, elle arrêta de demander tout simplement. La blondinette trouva toute l'histoire en détails en lisant le journal un matin, elle savait que son frère avait disparu, mais elle n'avait jamais su qu'il avait été enlevé par quelqu'un et pire que d'autres enfants avaient été eux aussi enlevés pendant près de cinq ans.

Le bonheur, Aisling pensa le toucher quand l'un des adolescents les plus mignons de sa classe l'invita à sortir. Aisling a toujours été une fille sage, qui n'aime pas se faire remarquer, le plus souvent absorbé par ses études, ne voulant pas causer plus de problème à ses parents. C'était l'enfant modèle, toujours prête à aider dès qu'il le fallait. Alors se faire remarquer par un garçon, c'était impensable pour la blonde, surtout qu'elle n'avait jamais rien fait pour attirer leurs attentions. Elle accepta et après quelque sortie, ils étaient officiellement ensemble. Pour la première fois de sa vie, se garçon lui faisait oublier le fait qu'elle était celle dont le frère avait était enlevé. Elle était heureuse avec lui, totalement dans une bulle. Enfin, elle pouvait être elle-même, sans vraiment se soucier du bonheur de sa famille, seulement du sien. Les mois passés sans ombre au tableau. Elle lui accorda même sa première fois. Le sourire aux lèvres, elle avait gravi les marches avec légèreté dans son lycée, ce n'était plus une petite fille, ce n'était plus la petite fille a qui on avait arraché son frère. La vie, venait de lui prouver qu'elle continué bien, même sans lui. Mais sa bulle éclata, quand elle entendit une conversation qu'elle n'aurait certainement jamais dû entendre. Toute sa relation avec son petit ami était une mauvaise blague, un pari stupide. Dire qu'il avait bien rit d'elle derrière son dos, faire le pari de se faire la fille dont le frère avait disparu, c'était dégueulasse et bien trop pour Aisling. Pour la toute première fois de sa vie, la blonde laissa sa colère l'emportait, toute sa rancœur enfouie tout au fond de son être redirigé contre le garçon qui avait été sa bouffée d'air. Plantée devant lui, elle ne se démonta pas, pour elle, il devait payer. Elle attendit des explications qui ne sont jamais venues. N'ayant que des rires du garçon qu'elle avait aimé, elle fit la seule chose qu'elle était encore capable. Sans y réfléchir vraiment, elle prit le verre rempli devant lui qu'elle lui renversa sur la tête. Elle ne lui adressa plus jamais la parole, il avait lui-même finit la relation naissante entre eux. Tout ça, pour plaire à ses petits camarades. Cette expérience lui servit de leçon, elle ne se laisserait plus facilement avoir, surtout pas par des beaux yeux charmeurs.

La nuit commence doucement à tomber, la brume envahit les environs et Aisling contemple toujours la route qui pourrait l'emmener loin de cette ville. Une ville, qui n'a jamais été tendre avec elle dès ça plus tendre enfance. Pourtant, elle est assise sur ce banc sa valise faite à côté d'elle, elle a laissé passer quatre ou cinq bus, qui sont partis pour une ville plus grande et surement sans malheur. Elle reste immobile, voyant que le chauffeur ferme ses portes, elle se dit qu'elle prendra le prochain, qu'il le faut. Mais, elle ne peut plus bouger, coincer sur ce banc, comme si elle y était collée avec de la super glue. Alors, elle observe, les gens partirent, certains s'embrasser, se promettant de revenir au plus vite. Ou alors, certains l'observant du coin de l'œil se demandant ce qu'elle fait ici seule avec sa valise, la jugeant sur le fait qu'elle puisse abandonner sa famille. Car, oui, elle ne l'a pas dit à ses parents et se serait un véritable déchirement de monter dans ce bus, mais elle sait que si elle leur dit, ils ne la laisseraient jamais partir, ayant trop peur de ce qui pourrait bien lui arriver si loin d'eux. Aisling s'en voudrait trop, de les laisser seul, de leur faire vivre une deuxième pertes. Ils ont assez bavé eux aussi. Mais elle sait que si un jour, elle a le courage de quitter la ville, la sensation qui lui tord l'estomac tous les jours en apercevant la photo de son frère disparut, s'en irait. Loin, elle se sentirait libre de pouvoir faire ce qu'elle veut de sa vie. Elle pousse un soupir, puis, elle ne peut se convaincre de laisser sa petite sœur toute seule avec ses parents. Alors, elle se lève, prend sa valise et tourne le dos à son avenir heureux.

Les années passent et rien ne bouge, elle a l'impression que la ville n'évolue pas, qu'elle reste figée dans le temps. Pourtant, quand elle se regarde dans le miroir, les années, elles passent, le temps s'écoule, bien plus vite qu'elle ne le voudrait. Elle se regarde dans sa tenue de remise de diplôme de fin d'études, elle n'a pas vraiment l'impression que ce soit véritablement elle. Elle aurait dû être ailleurs, saisir sa chance de partir. Dire qu'elle a été prise dans une boutique de prêt-à-porter, le seul travail, qu'elle trouve acceptable de faire dans cette ville. Au moins, elle pourra conseiller certaines femmes sur leurs tenues et avoir des réductions dans la boutique, les seuls petits avantages qu'offre ce travail. L'argent, aussi bien sûr, mais elle ne sait pas si elle est prête pour s'acheter ou louer une maison ou un appartement en ville. Elle est coincée, elle voudrait tourner la page, mais c'est trop dur pour le moment, elle ne peut véritablement se résoudre de quitter sa famille. Elle regarde une dernière fois son reflet, elle se trouve belle dans sa robe bleue qui lui va parfaitement, elle se demande ce qu'aurait pu penser son frère à cet instant. Serait-il fier d'elle ? Où était-il ? À quoi ressemble-t-il ? Tant de questions, dont elle n'aurait surement jamais la réponse.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Erwan Taggart
membrehello from the other side
○ messages : 260
○ inscription : 11/01/2016

MessageSujet: Re: Cause I don't know how we got this far (Aisling) Sam 23 Jan - 17:24

Ouuuh toi. Contente de te retrouver ici

Je suis sûre qu'on arrivera à se trouver un lien trop chouette avec Eoghan (Enfin si ça te dit !)

Hâte de voir ce que tu vas faire et excellent choix d'avatar au passage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Saíréann Ahearn
fondatricehello from the other side
○ messages : 595
○ inscription : 07/01/2016

MessageSujet: Re: Cause I don't know how we got this far (Aisling) Sam 23 Jan - 17:42

oh yes c'est chouette de te revoir ici I love you
j'ai hâte d'en voir plus sur elle

_________________

we're broken, you and I.
she's broken and she doesn't know how to fix herself. but she wonders if he's willing to take the broken pieces of her and hold them in his hands. she wonders if it's enough. she just has to trust that he’ll stay there, that he’ll take the fragile pieces and guard them. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aisling Doyle
membrehello from the other side
○ messages : 55
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: Cause I don't know how we got this far (Aisling) Sam 23 Jan - 17:56

Merci vous deux ! I love you

Erwan, mais avec plaisir pour le lien ! Si tu veux en discuter avant que j'écrive mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kelaan Ahearn
fondateurhello from the other side
○ messages : 311
○ inscription : 17/01/2016

MessageSujet: Re: Cause I don't know how we got this far (Aisling) Sam 23 Jan - 18:43

c'est super que tu sois ici, je suis bien content
Bienvenue dans ce cas et bonne chance pour la rédaction

_________________

hello from the other side
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Poppy Savage
membrehello from the other side
○ messages : 66
○ inscription : 23/01/2016

MessageSujet: Re: Cause I don't know how we got this far (Aisling) Dim 24 Jan - 11:31

Elle est jolie. I love you
Bienvenue et bonne chance pour la rédaction de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kelaan Ahearn
fondateurhello from the other side
○ messages : 311
○ inscription : 17/01/2016

MessageSujet: Re: Cause I don't know how we got this far (Aisling) Lun 25 Jan - 2:52

bravo, tu es maintenant validé


C'est tout bon pour moi mademoiselle, j'espère que tu vas t'amuser sur le forum et j'ai hâte de voir le reste de la famille    

Félicitations, tu peux maintenant participer à la vie du forum, mais pour ça, il y a quelques petits points à bien savoir et à faire.
○ tu peux terminer de remplir correctement ton profil, n'oublie pas de mettre le crédit de ton avatar, bazzart n'est pas un crédit.
○ tu dois recenser ton avatar dans le bottin pour ne pas qu'une autre personne ne vienne avec ta tête.
○ tu dois aussi recenser ton métier.
○ tu peux poster une fiche de lien pour te trouver des amis avec qui rp, c'est toujours utile.
○ si tu es un personnage de la liste des enlèvements, il ne faut pas oublier de vérifier si ton pseudo a été ajouté.
○ Des fiches rps et des signatures ont été mises à ta disposition juste ici lorsque tu seras prêt à rp.
○ surtout, have fun et il faut rester prudent.

_________________

hello from the other side
Hello, it's me. i was wondering if after all these years you'd like to meet, to go over everything. they say that time's supposed to heal but I ain't done much healing. hello, can you hear me? i'm in California dreaming about who we used to be. byfantasy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cause I don't know how we got this far (Aisling)

Revenir en haut Aller en bas

Cause I don't know how we got this far (Aisling)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Château de Falaise du 10 au 12 août 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHERE HAVE YOU BEEN :: ARRIVEE :: HELLO, IT'S ME :: BIENVENUE À YOUGHAL-